Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Berne n’empêche pas les entreprises suisses de faire du business en Crimée

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    Russie
    URL courte
    3210
    S'abonner

    Malgré le fait que Berne ne reconnaît pas la péninsule en tant que territoire russe, les autorités suisses n’empêchent pas les entreprises privées helvétiques de travailler en Crimée.

    D’après Pierre Helg, ambassadeur suisse à Moscou, cité par les médias russes, les entreprises suisses sont libres de faire ce qu’elles veulent dans le cadre des lois existantes, y compris faire des affaires en Crimée. Le diplomate a notamment affirmé que Berne ne faisait aucune intervention dans leur activité tant qu’elles ne s’adressaient pas aux institutions gouvernementales. 

    Crimée
    © AP Photo / Alexander Zemlianichenko

    En même temps, l’ambassadeur a également déclaré que les entreprises devaient comprendre que certains pays peuvent dire qu’ils « n’aiment pas » qu’elles soient présentes en Crimée. Cependant, a-t-il de nouveau souligné, la Suisse n’interdisait rien au secteur privé en ce sens. 

    La Crimée continue d’attirer plusieurs entrepreneurs. Ainsi, une compagnie française est en train d’y construire un centre d’élevage d’huîtres. L’entreprise, dont le nom n’a pas été révélé en raison du secret commercial, compte mettre en place la production de l’huître de Crimée labellisée. D’après la société intermédiaire russe, les partenaires français s’intéressent surtout au développement de leur business et ne se mêlent pas aux processus politiques entre l’Europe et la Russie.

    Ainsi, Violia, une autre entreprise spécialisée dans le traitement des ordures et financée par des hommes d’affaires français, hollandais et allemands, travaille en Crimée avec succès depuis deux ans malgré les sanctions imposées.

    En outre, selon Choong Chee Leong, consultant malaisien pour les investissements de grandes entreprises internationales au sein de la société «Sutech Engineering», plusieurs compagnies asiatiques spécialisées dans l’agriculture, la construction et les ressources naturelles pourraient s’intéresser à faire du business en Crimée. L’entreprise « Sutech Engineering », de son côté, a déjà commencé à travailler sur le projet d’un parc industriel aux abords de Sébastopol. Le premier site doit être mis en place d’ici 2017.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Une société française va construire un centre d'élevage d'huîtres en Crimée
    Ce joli couple formé d’une Russe et d’un Français est séparé par la politique (Vidéo)
    «Viva Crimea!», s’exclament ces députés italiens en Crimée
    Des enfants français ravis de passer leurs vacances dans le camp russe d'Artek
    Tags:
    Berne, Suisse, Russie, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik