Russie
URL courte
26662
S'abonner

La Russie n'exclut pas que la création d'une « armée unie d'Alep » soit une tentative de relancer le Front al-Nosra sous un nouveau nom, a déclaré Sergueï Lavrov

Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, estime que derrière l’idée de créer une « armée unie d'Alep » pourrait se cacher l’aspiration des terroristes à créer un nouveau groupe extrémiste.

« Je parle de l'armée d'Alep nouvellement formée, qui rassemble tous les groupes se trouvant dans la partie Est de la ville et du fait que cela pourrait signifier qu’il se trouve là des terroristes. J'ai déjà eu l'occasion, lors des dernières conférences de presse, de fournir des données qui, selon nos informations, sont assez fiables. Presque tous les groupes d'opposition armés à Alep-Est sont subordonnés au Front Fatah al-Cham (ex Front al-Nosra). Il y a envoiron 1 500 hommes appartenant à al-Nosra, et quelques milliers de membres d'autres groupes, dont cinq ou six sont soumis à al-Nosra », a déclaré le diplomate lors d’une conférence de presse.

Le ministre met également en garde contre les dangers que pourrait représenter la création d’une armée unie d’Alep. Selon lui, la prudence est de mise, car les terroristes du Front Fatah al-Cham auraient la possibilité de se dissimuler parmi les rangs des milices.

« Si on annonce maintenant la création de l'armée d'Alep, je n’exclus pas dans ce cas qu’il s’agisse d’une énième tentative de renouveler le Front Fatah al-Cham et de tenter de soustraire le groupe à une punition méritée », a-t-il conclu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’invisibilité des chasseurs US s’écaille en Syrie
La Russie lutte pour l'intégrité territoriale de la Syrie
Erdogan s'explique devant Poutine sur la véritable cible d’Ankara en Syrie
Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Tags:
terrorisme, Alep, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook