Ecoutez Radio Sputnik
    Le président russe Vladimir Poutine

    Crash d’avion au Pakistan: condoléances de Poutine

    © Sputnik . Sergei Guneev
    Russie
    URL courte
    Crash d’un avion ATR 42 au Pakistan (4)
    3160
    S'abonner

    Un avion de la compagnie Pakistan International Airlines s’est écrasé mercredi 7 décembre au Pakistan avec 47 personnes à bord.

    Le président russe Vladimir Poutine a présenté ses sincères condoléances au président et au premier ministre du Pakistan suite au crash d'un avion de la compagnie Pakistan International Airlines.

    « Le président de Russie Vladimir Poutine a exprimé ses condoléances au président de la République islamique du Pakistan Mamnoon Hussain et au premier ministre de la République islamique du Pakistan Muhammad Nawaz Sharif à l'occasion de la mort des passagers et des membres d'équipage de l'avion de Pakistan International Airlines qui s'est écrasé non loin de la ville de Havelian », stipule un communiqué du Kremlin.

    Un avion transportant 47 personnes s'est écrasé non loin de Havelian au Pakistan. La liste des passagers publiée par les médias comprend 42 personnes : 31 hommes, neuf femmes et deux enfants. Les médias avaient communiqué précédemment que l'avion transportait au moins trois étrangers.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Crash d’un avion ATR 42 au Pakistan (4)

    Lire aussi:

    Un avion avec une quarantaine de passagers s'écrase au Pakistan
    Pas de survivants dans le crash de l'avion d'EgyptAir
    Crash en Colombie: la décision fatale du pilote
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    crash d'avion, Pakistan International Airlines, Nawaz Sharif, Mamnoon Hussain, Vladimir Poutine, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik