Russie
URL courte
1191505
S'abonner

Selon Vladimir Poutine, les organisations de défense des droits de l’homme passent sous silence la mort des femmes infirmières suite à une frappe terroriste dans la République arabe syrienne.

Les médecins militaires qui ont trouvé la mort en Syrie accomplissaient une mission purement humanitaire, il est regrettable que les défenseurs des droits de l’homme n’aient aucunement réagi à cette attaque, a déclaré Vladimir Poutine.

« Nos femmes militaires ont donné leur vies en Syrie en tentant d’aider les gens. C’est vrai qu’elles étaient militaires, mais elles ne faisaient qu’accomplir une mission tout à fait humanitaire : elles aidaient des personnes qui souffraient et n'avaient pas eu d’assistance médicale probablement depuis de nombreuses années. Et cependant, une frappe contre l’hôpital a été consciemment effectuée », a indiqué M. Poutine lors d’une cérémonie d’attribution de prix pour des contributions remarquables dans les domaines de l’action caritative et de la défense des droits de l’homme.

« A propos, la voix des défenseurs des droits de l’homme (en Occident, ndlr) ne se sont jamais fait entendre à cet égard », a ajouté le président.

Les terroristes ont attaqué un hôpital militaire mobile russe déployé à Alep lundi dernier. L'explosion d'un obus a tué deux femmes qui travaillaient dans le centre médical et a blessé deux autres employés.

Les infirmières Nadejda Douratchenko et Galina Mikhaïlova ont été tuées sur le coup. Le pédiatre Vadim Arsentiev, grièvement blessé, a été évacué lundi à la base aérienne de Hmeimim, puis dans la nuit de lundi à mardi à l'aérodrome militaire de Tchkalovski par un avion spécial doté d'un module médical. Le médecin blessé se trouve actuellement à l'hôpital Bourdenko.

Les deux infirmières étaient arrivées à Alep depuis Birobidjan. Il s'agissait de leur seconde mission en Syrie. 

Lire aussi:

La Russie lutte pour l'intégrité territoriale de la Syrie
Vladimir Poutine évite une guerre entre la Syrie et la Turquie
Poutine et Obama: consacrer les deux prochains mois à la Syrie
Poutine juge utile le régime de suspension des frappes russes en Syrie
Tags:
hôpital, président, aide humanitaire, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook