Russie
URL courte
Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2016) (17)
7524
S'abonner

Son sauna avec le chancelier allemand, sa fortune, ses «galères», et bien d’autres sujets encore… Alors que Vladimir Poutine se prépare à répondre aux questions des journalistes lors de sa grande conférence de presse de fin d'année vendredi, Sputnik revient sur les meilleurs moments des «grands oraux» précédents.

Lors de ses grandes conférences de presse, Vladimir Poutine se retrouve régulièrement confronté aux questions plutôt épineuses des journalistes. Pourtant, le dirigeant russe sait répondre aux questions les plus provocatrices des médias avec pas mal d'humour et une bonne dose d'habileté.

A quelques heures du coup d'envoi de la conférence de presse de fin d'année du président russe, nous vous présentons les moments les plus marquants de ses précédents «  tête-à-tête  » avec les journalistes.

2015  : «  Je suis en forme sans me doper  ».

Vladimir Poutine sait mieux que quiconque recevoir les compliments.

«  Vous êtes dans une forme sportive parfaite  », a plaisanté un journaliste. «  Et sans dopage, je le souligne  », a répondu le président un sourire aux lèvres.

Interrogé sur la situation économique en Russie, M. Poutine a raconté une histoire drôle sur les périodes bonnes et difficiles. Il a notamment souligné que l'économie russe avait franchi l'apogée de la crise.

«  Tu m'as dit la dernière fois qu'on s'est vus que tu traversais une période difficile. — En fait, je viens de comprendre que c'était une bonne période  !  ».

«  Nous ne serons pas plus syriens que les Syriens  », a lancé l'homme fort du Kremlin expliquant aux journalistes que son pays poursuivrait l'opération aérienne et soutiendrait l'offensive de l'armée syrienne, tout en maintenant des contacts avec l'opposition syrienne combattant Daech.

Vladimir Poutine a en outre souligné à l'époque que la Russie comptait développer les relations avec les USA, quel que soit le prochain président.

A la fin de la conférence de presse de 2015, Vladimir Poutine a raconté une histoire drôle sur son expérience de banya (sauna russe, ndlr) avec l'ancien chancelier fédéral Gerhard Schröder.

L'homme politique allemand s'était rendu en visite dans la résidence de M.  Poutine. Ils ont décidé de faire un banya, mais un incendie s'est déclaré dans le bâtiment. M. Poutine a dit à M. Schröder, qui venait d'entamer une bière, qu'il était le temps de partir. «  Je finis ma bière et on y va  », a plaisanté l'ancien chancelier fédéral.

2014  : «  La Russie est un ours de la Taïga à qui on tente d'arracher les griffes et les dents avant de l'empailler  »

Se voyant proposer de reconnaître que la Russie avait été frappée par les sanctions à cause de la Crimée, et rien d'autre, le président a fourni une réponse plutôt éloquente, comparant la Russie à un ours de la Taïga qu'il vaut mieux ne pas agacer.

D'après M. Poutine, les hommes politiques occidentaux cherchaient à enchaîner cet ours «  pour lui arracher les griffes et les dents avant de l'empailler  ».

Cette année-là, une femme portant le micro aux participants a attiré l'attention des téléspectateurs et a fait le buzz sur Internet. De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont blagué sur l'expression de son visage «  parfaitement heureux et bienveillant».

2013  : Poutine, bon pour la vie sentimentale.

Une journaliste ayant posé une question à Vladimir Poutine lors de la conférence de presse a confié qu'après sa rencontre avec le président, elle avait trouvé l'homme de sa vie et s'était mariée. «  Pas avec vous, je vous aime de façon platonique, Vladimir Vladimirovitch.  »

«  Pendant ces huit ans, j'ai bossé comme un esclave dans une galère  », a plaisanté Vladimir Poutine répondant à la question d'une journaliste concernant ses deux mandats présidentiels.

Il a également parlé de son patrimoine: «  Je suis l'homme la plus riche non seulement d'Europe mais également du monde. Je collectionne les émotions  ».

Vladimir Poutine a en outre gracié Mikhaïl Khodorkovski,  l'ex-PDG du groupe Ioukos, en direct lors de cette conférence. «  Mikhaïl Khodorkovski aurait dû, conformément à la loi,  écrire  un papier approprié  - un recours en grâce.  Il  ne l'a pas fait pendant longtemps. Pourtant, il a récemment rédigé un tel papier  et m'a demandé de lui accorder la grâce  », a expliqué M.  Poutine qui a ensuite satisfait cette demande.

 

Vladimir Poutine s'est aussi exprimé sur Barack Obama et  le lanceur d'alertes Edward Snowden: «  Ce que je pense de M. Obama après les révélations de M. Snowden  ? Je l'envie car il peut faire ce genre de choses et rester impuni.  »

En 2007 il a expliqué sa façon de diriger la Russie. «  Je ne gouverne pas, je travaille  ».

La conférence de presse de fin d'année du président russe Vladimir Poutine, pendant laquelle il répond traditionnellement aux questions des médias russes et étrangers, se déroulera ce vendredi 23 décembre. Ce sera la 12ème du genre.Cette année, la grande conférence de presse du président russe Vladimir Poutine accueillera un nombre record de journalistes: 1437 personnes.

Vladimir Poutine organise ses conférences de presse annuelles depuis 2001. Elles n'ont pas eu lieu de 2008 à 2012, période pendant laquelle le pays était dirigé par Dmitri Medvedev alors que Vladimir Poutine présidait le gouvernement. Après avoir été réélu chef de l'État, il a repris ses rencontres avec les médias au format habituel.

 

Dossier:
Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2016) (17)

Lire aussi:

Grand oral de Poutine: de nouveaux records en perspective?
Ambassadeur russe assassiné: Poutine reporte sa grande conférence de presse
Nombre record de journalistes pour la grande conférence de presse de Poutine
La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images
Tags:
président, journalisme, conférence de presse, Vladimir Poutine, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook