Ecoutez Radio Sputnik
    Lundi 26 décembre déclaré jour de deuil en Russie

    Lundi 26 décembre déclaré jour de deuil en Russie suite au crash du Tu-154

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    Russie
    URL courte
    Crash du Tu-154 à destination de la Syrie (64)
    5212
    S'abonner

    En Russie, le lundi 26 décembre a été déclaré jour de deuil en mémoire des personnes décédées dans le crash du Tu-154.

    En Russie, le lundi 26 décembre a été déclaré jour de deuil en mémoire des personnes décédées dans le crash du Tu-154, a déclaré le président russe Vladimir Poutine.

    « Demain sera une journée de deuil national en Russie », a affirmé le président aux journalistes.

    Les Moscovites apportent des fleurs au bâtiment de l'Ensemble…

    [#EnDirect] Les gens rendent hommage aux victimes du #crash de l'avion #Tu154 du ministère russe de la Défense, devant le bâtiment de l'Ensemble Alexandrov, à #Moscou. En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/. #Russie #Syrie

    Опубликовано Sputnik France 25 декабря 2016 г.

    Les causes du crash du Tu-154 feront l'objet d'une enquête approfondie, a-t-il également tenu à souligner. Toute l'aide nécessaire sera accordée aux familles des victimes.

    « Nous allons mener une enquête approfondie sur les raisons de la catastrophe et nous allons faire tout notre possible pour soutenir les familles endeuillées par le crash ».

    Le gouvernement a été chargé de former une commission spéciale à ces fins avec le ministre du Transport à sa tête, a rappelé M. Poutine.

    Le ministère russe de la Défense privilégie la thèse d'une défaillance technique de l'avion et n'exclut pas la possibilité que la qualité du carburant soit à l'origine de la catastrophe.

    La version d'une erreur du pilotage est considérée comme peu probable, les pilotes étant très expérimentés. Les conditions météorologiques étaient aussi favorables dans la zone de décollage.

    La thèse de l'attentat est également pratiquement réfutée, étant donné que seul un personnel fiable peut travailler sur des vols de ce type. Il y avait à bord uniquement des personnes qui se connaissaient bien, il n'y avait pas d'individus non autorisés. De plus, s'il y avait eu une explosion au-dessus de la mer, des témoins se seraient manifestés.

    Parmi d'autres versions, on évoque la possibilité d'une collision avec un oiseau qui aurait été aspiré par le moteur (il y a une station d'oiseaux migrateurs et un parc ornithologique non loin de l'aéroport) ou encore celle d'un courant ascensionnel que les pilotes n'auraient pas pu maîtriser.

    L'avion militaire Tu-154, qui se dirigeait vers la base aérienne russe de Hmeimim, près de Lattaquié, dans l'ouest de la Syrie, et s'est abîmé ce matin en mer Noire, transportait 92 personnes, dont huit membres d'équipage et 84 passagers, des soldats russes, les chanteurs du chœur de l'armée russe Ensemble Alexandrov et des journalistes.

    L'avion a disparu des radars peu après son décollage ce dimanche matin à 05H40 (02H40 GMT). Des débris de l'avion ont été retrouvés en mer Noire. ​ Des militaires du Comité d'enquête de Russie ont ouvert une enquête criminelle sur le crash du Tu-154.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Crash du Tu-154 à destination de la Syrie (64)

    Lire aussi:

    Crash du Tu-154: Poutine présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes
    Crash du Tu-154: ils allaient en Syrie pour fêter le Nouvel An avec les soldats russes
    Crash du Tu-154: le premier corps retrouvé
    Tags:
    décès, Ensemble académique de chant et de danse Alexandrov, thèse, disparition, victimes, avions, crash d'avion, Tu-154, crash d'un Tu-154 près de Sotchi (25 décembre 2016), Vladimir Poutine, mer Noire, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik