Russie
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
4252
S'abonner

Le satellite russe Tomsk-TPU 120 est le premier appareil au monde à avoir été fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D puis envoyé dans l’espace. Il sera placé en orbite par les cosmonautes russes depuis la Station spatiale internationale (ISS). Sputnik a interviewé l’expert de l’Université polytechnique de Tomsk Alexeï Iakovlev.

Une première mondiale : le satellite russe Tomsk-TPU 120 est le premier appareil de ce genre fabriqué à avoir été fabriqué l'aide d'une imprimante 3D et emmené en orbite. Le lancement de ce satellite est prévu pour juillet 2017.

« Le satellite Tomsk TPU-120 est créé pour perfectionner les nouvelles technologies de projets de petits appareils spatiaux compte tenu des conditions spécifiques de l'espace. L'appareil est le fruit de beaucoup d'années de travail et d'expérience et le résultat d'efforts conjoints de la TPU (Université polytechnique de Tomsk, ndlr) et de l'IFPM SO RAN (Institut de la physique de la solidité et des études des matériaux du Département sibérien de l'Académie russe des sciences, ndlr) dans le domaine des matériaux de l'espace », explique le directeur de l'Institut de la physique des hautes technologies de l'Université polytechnique de Tomsk Alexeï Iakovlev dans une interview accordée à Sputnik.

Comme l'indique le chercheur, il s'agit d'une double première : tout d'abord, c'est la première fois qu'une enveloppe de satellite est fabriquée à l'aide de la modélisation dynamique et des technologies additives de la construction des petits appareils spatiaux. Dans le projet conjoint de la TPU et de l'IFPM SO RAN, une nouvelle approche multiniveaux est appliquée aux éléments de la construction et la structure intérieure du matériel est prise en compte dans le modèle.

Deuxième nouveauté, la mise en orbite d'un satellite fabriqué à partir d'une imprimante 3D.

« La sortie en orbite de chaque kilogramme de poids utile nécessite un montant assez grand. De plus, afin de garder l'intégralité des appareils et des constructions lors du décollage d'un vaisseau, on doit requérir à des éléments très solides. La modélisation dynamique utilisée conjointement avec les nouvelles technologies de fabrication, dont l'imprimerie 3D, permet de baisser considérablement le poids de la construction tout en conservant ses caractéristiques en matière de solidité et sa résistance aux vibrations », raconte l'expert.

Selon le directeur de l'Institut, le lancement du satellite de la TPU sera effectué par les cosmonautes russes depuis la surface extérieure de la Station spatiale internationale (ISS). Ce lancement est lié à la sortie des cosmonautes dans l'espace. Le satellite devrait être lancé en juillet 2017, date pour laquelle la sortie prochaine des cosmonautes dans l'espace est prévue.

Par ailleurs, les expériences avec l'appareil se sont poursuivies à bord de l'ISS et sur Terre.

Le signal de ce satellite a même été capté par les amateurs du monde entier qui ont diffusé les vidéos dédiées sur Internet, indique l'expert.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Des chercheurs russes créent des matériaux intelligents pour la médecine et la robotique
Moscou mise sur ses systèmes de lutte électronique de pointe
Des chercheurs russes élaborent une imprimante 3D pour construire sur la Lune
Le monde au microscope russe: conquérir le marché des nanotechnologies
Tags:
technologies russes, imprimante 3D, espace, Tomsk, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook