Ecoutez Radio Sputnik
    Leonid Sloutski

    Le refus de Moscou d’expulser des diplomates US, un signal envoyé à Trump

    © Sputnik . Kirill Kalinnikov
    Russie
    URL courte
    14632

    Selon un parlementaire russe, en laissant sans réponse la décision de l’administration sortante d’expulser des diplomates russes, le président russe met le cap sur la coopération avec la nouvelle administration du président élu.

    Le refus de Vladimir Poutine de riposter de façon symétrique à l’expulsion de diplomates russes des Etats-Unis constitue un signal au président élu Donald Trump, a déclaré le chef du Comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour les Affaires étrangères Leonid Sloutski.

    « Ceci témoigne du fait que la Russie préconise un dialogue constructif et le rétablissement des relations avec les Etats-Unis. Nous nous attendons à ce que le nouveau président Donald Trump adopte une attitude similaire », a-t-il déclaré aux journalistes samedi.

    Selon lui, la décision de ne pas expulser les diplomates américains en réponse à l’expulsion des représentants de la mission diplomatique russe est un «  acte sage  ».

    En ce qui concerne les recommandations du ministère russe des Affaires étrangères visant à déclarer persona non grata les diplomates américains, ces recommandations ont été avancées comme il est d’usage dans ce genre de cas, Leonid Sloutski.

    «  Néanmoins, le président russe s’est montré au-dessus des décisions d’une administration sortante à l’agonie avec ses démarches manifestement provocatatrices », a ajouté le parlementaire.

    Il a ajouté que la Russie se réservait toutefois le droit de recourir au principe de réciprocité dans la pratique diplomatique.     Les États-Unis ont décidé jeudi d'expulser 35 diplomates russes que le président sortant Barack Obama a qualifiés « d'agents secrets ».

    L'administration sortante américaine a en outre adopté de nouvelles sanctions contre la Russie, accusant les services secrets russes et plusieurs individus d'ingérence dans la présidentielle américaine par le biais d’attaques informatiques.

    Le Kremlin a considéré ces mesures comme « un acte d'agression de la part de personnes qui doivent quitter leurs postes dans trois semaines », en allusion à l’administration Obama. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a promis que Moscou prendrait des mesures en réponse aux actions américaines.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a proposé au président Poutine d'expulser 31 employés de l'ambassade des États-Unis à Moscou et quatre employés du consulat américain à Saint-Pétersbourg, une initiative déclinée par le chef d’Etat.

    Refusant de répondre « œil pour œil, dent pour dent », M. Poutine a même invité les enfants des diplomates américains à participer aux festivités de fin d’année organisées au Kremlin.  

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Moscou promet une réponse «adéquate» à l'expulsion des diplomates russes des USA
    Pas d’expulsion de diplomates US de Russie: Poutine a le don de surprendre, selon CNN
    L’Iran «paiera un prix que personne n’a jamais payé» s’il attaque les USA, promet Trump
    Tags:
    diplomates, expulsions, Douma d'État, Léonide Sloutski, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik