Ecoutez Radio Sputnik
    Le parc national PrielbroussiéRéserve naturelle Galitchia Gora dans la région de Lipetsk

    Russie: focus sur sept réserves naturelles extraordinaires (PHOTOS)

    © Photo. elbruspark.com © Sputnik . Uliyana Solovieva
    1 / 2
    Russie
    URL courte
    10443

    Le Fonds mondial pour la nature (WWF) Russie a sélectionné les sept territoires protégés les plus remarquables du pays pour le 100e anniversaire de l'apparition de la première réserve naturelle de Bargouzine en Sibérie, le 11 janvier 1917.

    "En cent ans, la Russie a placé près de 200 millions d'hectares sous protection, soit près de 11% du territoire national. Sachant qu'avec le soutien du WWF Russie, environ 52 millions d'hectares de territoires protégés ont été créés. A l'initiative du fonds, depuis 1997, le 11 janvier est célébré comme la journée de création du système de réserves naturelles en Russie", indique le WWF.

    La plus petite

    La plus petite réserve naturelle de Russie est Galitchia Gora dans la région de Lipetsk. Sa superficie n'est que de 2,3 km² mais elle est peuplée de plus de 650 espèces végétales dont beaucoup sont atypiques pour de telles latitudes. Les chercheurs débattent encore pour savoir comme elles ont pu "atterrir" ici. De plus, Galitchia Gora propose une incroyable diversité d'insectes. On peut également y rencontrer un vautour noir, un balbuzard, un renard, un chien viverrin, un blaireau, un sanglier et même un élan.

    Réserve naturelle Galitchia Gora dans la région de Lipetsk
    © Sputnik . Uliyana Solovieva
    Réserve naturelle Galitchia Gora dans la région de Lipetsk

    Le plus grand

    La réserve naturelle du Grand Arctique, située dans le territoire de Krasnoïarsk, affiche la plus grande superficie: 42 000 km². C'est l'endroit le plus "riche" en ours polaires de l'Eurasie, car l'un des principaux itinéraires migratoires de cette espère passe par son territoire. Elle abrite également des populations de rennes du Nord et de rares espèces d'oiseaux: la bernache cravant, la bernache à cou roux, le pygargue à queue blanche, le faucon pèlerin et le cygne de Bewick.

    Le plus félin

    Le parc national Terre du léopard dans le territoire du Primorié
    © Sputnik . Vitaly Ankov
    Le parc national Terre du léopard dans le territoire du Primorié

    Le parc national Terre du léopard dans le territoire du Primorié est le seul endroit de Russie où vivent à la fois deux représentants de la sous-famille des panthérinés (grands félins): le tigre de Sibérie et le léopard de l'Amour. On y retrouve d'anciens végétaux fossiles, ainsi que des représentants de la faune tropicale. Parmi les animaux peuplant ce parc, 40 espèces sont rares ou en voie de disparition. Hormis les tigres et les léopards, on rencontre à cet endroit le chat léopard de l'Amour, le lynx, l'ours noir d'Asie, l'ours brun, le porte-musc de Sibérie, le chevreuil, le goral, le sanglier, le chien viverrin ou encore le lièvre de Mandchourie.

    Le parc national Terre du léopard dans le territoire de Primorié
    © Sputnik . Vitaly Ankov
    Le parc national Terre du léopard dans le territoire de Primorié

    Le plus prolifique

    La réserve naturelle de l'île Wrangel (Tchoukotka) est la plus grande "maternité d'ours polaires". Chaque année, on y enregistre un nombre record — entre 300 et 500 — de femelles se retranchant dans les tanières pour donner naissance à leur descendance. De plus, l'île Wrangel abrite le plus grand repaire de morses du Pacifique. On y trouve également les plus grandes colonies d'oiseaux de la mer de Tchoukotka, y compris l'unique grande colonie d'oie des neiges en Eurasie. C'est l'île arctique présentant la plus grande biodiversité.

    La plus grande "fourrure"

    La réserve naturelle de Bargouzine (Bouriatie)
    © Sputnik . Bobkov Vyacheslav
    La réserve naturelle de Bargouzine (Bouriatie)

    La première réserve naturelle de Russie, celle de Bargouzine (Bouriatie), a été créée pour protéger la zibeline que les chasseurs de fourrure ont poussée au seuil de l'extinction. Lors de la création de la réserve, il ne restait alors plus que 20 à 30 spécimens. Aujourd'hui y vivent plusieurs milliers de mammifères de différentes couleurs. Le territoire de la réserve abrite également des ours bruns, des élans, des porte-muscs de Sibérie, des lièvres variables et d'autres animaux.

    Le plus mystique

    Hibou
    © Photo. La réserve naturelle de la Petchora et de l'Ilytch
    La réserve naturelle de la Petchora et de l'Ilytch (Komi)

    La réserve naturelle de la Petchora et de l'Ilytch (Komi) se situe sur le plateau de Manpoupounior avec sept formations rocheuses de la taille d'un immeuble de 15 étages. La légende raconte que des géants auraient tenté de kidnapper la fille du leader du peuple qui vivait à cet endroit et que le fils de ce dirigeant serait parti sauver sa sœur: à l'aide de bons esprits, il aurait finalement transformé les géants en pierre. Mais d'après les scientifiques, ce phénomène n'est pas dû à la magie: il y a 200 millions d'années de hautes montagnes se trouvaient à l'emplacement des piliers de pierre, qui se sont effondrées sous les effets météorologiques. La forme des formations rocheuses continue de changer, ce qui a donné naissance au mythe selon lequel les piliers s'échangeraient leurs places. Ces lieux mystiques sont peuplés par des élans, des ours, des loups, des gloutons, des sangliers, des blaireaux, des rennes et des chiens viverrins.

    Le plus haut

    Le parc national Prielbroussié (Kabardino-Balkarie)
    Le parc national Prielbroussié (Kabardino-Balkarie)

    Le parc national Prielbroussié (Kabardino-Balkarie) abrite le plus haut sommet du pays: l'Elbrouz. On y retrouve des chutes d'eau, des lacs, des sources minérales curatives et des alpages. Les forêts occupent une grande partie du territoire. Dans le parc se trouvent un grand nombre d'espèces animales dont des aurochs, des chamois, des lynx, des ours bruns, des loups, des sangliers, des faucons pèlerins, des tétras du Caucase ou encore des pygargues à queue blanche. Le régime du parc national permet d'utiliser Prielbroussié comme un centre de tourisme de montagne et de sport alpin.

    Lire aussi:

    La grandeur des réserves naturelles russes
    Les plus belles réserves naturelles de Russie
    Pamela Anderson collecte des fonds pour les tigres de Sibérie
    Le plus grand réserve naturelle marine sera créée dans l’Antarctique
    Tags:
    réserve naturelle, WWF, Kabardino-Balkarie, République des Komis, île Wrangel, Tchoukotka, territoire du Primorié, Lipetsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik