Russie
URL courte
41691
S'abonner

La rédactrice en chef de RT Margarita Simonian envisage d’aller à la Chambre des communes au Royaume-Uni afin de transmettre la position de la partie russe et d’aider les deux pays à se rapprocher.

Auparavant, Margarita Simonian, ainsi que la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avaient été invitées à prendre part à une rencontre au parlement britannique organisée par des députés du Parti conservateur. L'évènement devait se tenir dimanche, mais il a par la suite été reporté.

« Faire passer nos inquiétudes communes l'un à l'autre, nos malheurs, nos aspirations, nos espérances et mieux se comprendre, c'était ça, le but. Nous viendrons, raconterons et aiderons nos pays à mieux se comprendre », a indiqué Mme Simonian sur la chaîne de télévision Rossiya 24.

Selon elle, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson « ne le voit pas comme ça » :

« Probablement, Boris Johnson pense que nous amènerons du poison », a-t-elle rajouté avec son ironie qui lui est singulière.

C'est le député du parlement britannique du Parti conservateur Daniel Kawczynski, connu pour ces appels à refuser la politique de diabolisation de la Russie, qui s'est proposé d'organiser cet évènement au Terrace Pavilion (lieu de réunion du parlement britannique).

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Margarita Simonian: «Le département d'État nous aurait coupé l’air, s’il l'avait pu»
Émission du Congrès US interrompue: «la main de RT est si longue», estime Simonian
Margarita Simonian: les médias mainstream veulent garder le monopole de l'info
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Tags:
Boris Johnson, Maria Zakharova, Margarita Simonian, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook