Russie
URL courte
10304
S'abonner

Un vice-ministre russe des Affaires étrangères s’est prononcé en faveur de la participation des Kurdes aux négociations intersyriennes.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a déclaré, en marge de la conférence « Proche-Orient. Quand viendra demain ? », que la Russie se prononçait pour la participation des Kurdes aux négociations avec les belligérants syriens.

« Nous sommes partisans de la participation d'autres représentants… En ce sens, la question de la représentation des Kurdes se pose d'une manière assez aiguë. Nous pensons que les représentants des Kurdes doivent participer », a dit M. Bogdanov.

Auparavant, Alekseï Borodavkine, ambassadeur de Russie auprès de l'Onu à Genève, avait déclaré que les pourparlers intersyriens d'Astana avaient produit un impact positif sur le processus de Genève.

Un nouveau tour de négociations syriennes sous l'égide de l'Onu a débuté à Genève le 23 février.

De nombreux observateurs trouvent que les Kurdes sont un acteur incontournable du processus de négociations. Cependant, leur participation est vue d'un très mauvais œil par la Turquie, qui considère le Parti de l'union démocratique (PYD), principal parti kurde syrien, comme une formation terroriste.

La participation des Kurdes aux négociations syriennes est plus que justifiée étant donnée leur contribution à  la lutte contre le groupe terroriste État islamique.

Rien qu'en 2016, la branche armée du PYD, les Unités de protection du peuple (YPG) appuyées par les Unités de protection de la femme (YPJ) ont repris à Daech 15000 kilomètres carrés de territoire. En 2015, les Kurdes ont chassé Daech de la ville de Kobané.

En 2017,  Dans le cadre de la nouvelle étape de l'opération contre Daech à Raqqa, les miliciens kurdes ont libéré trois villages contrôlés auparavant par les terroristes et avancent vers Raqqa.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Russie demande à la Syrie de suspendre ses raids lors des négociations de Genève
Astana, Munich, Genève: le rôle russe dans le règlement syrien apprécié
Les Kurdes pourraient participer aux négociations de Genève
La Russie veut les Kurdes aux négociations de paix à Genève
Tags:
participation, Kurdes, négociations inter-syriennes, YPJ, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Astana, Genève, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik