Ecoutez Radio Sputnik
    Región de Simferópol, Crimée

    Kremlin: la Russie ne marchandera pas avec les USA sur un deuxième référendum en Crimée

    © Sputnik. Sergey Malgavko
    Russie
    URL courte
    8553701105

    Le Kremlin exclue toute possibilité d’un accord avec les États-Unis sur la tenue d'un deuxième référendum en Crimée en échange de la levée des sanctions antirusses.

    La position de Moscou sur la question de la Crimée est claire: le Kremlin n’envisage pas d'en arriver à un arrangement avec les États-Unis sur la Crimée en échange de la levée des sanctions antirusses.

    « Non, cela n’est pas possible. Cela est hors de question », a martelé ce jeudi Dimitri Peskov, porte-parole du président russe, interrogé sur la question de savoir si Moscou était prêt à passer un accord avec les États-Unis et si les deux pays pouvaient s’entendre sur l’organisation d’un deuxième plébiscite en échange de la levée des sanctions antirusses.

    La Crimée est redevenue russe à l'issue d'un référendum tenu le 16 mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev, plus de 96 % des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join 

    Lire aussi:

    Aucun Tatar de Crimée n’accepterait de vivre en Ukraine, selon un sondage
    Député de Crimée sur la promesse de soutien de Poroсhenko: «Laissez-nous tranquilles»
    Les revenus de la Crimée ont doublé depuis qu’elle a été rattachée à la Russie
    Tags:
    référendum, sanctions, Dmitri Peskov, Crimée, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik