Russie
URL courte
15432
S'abonner

Les recommandations de Berlin de ne pas se rendre en Crimée et les menaces des autorités ukrainiennes ne peuvent pas arrêter les gens qui veulent savoir la vérité sur la situation sur la péninsule et sont contraires au droit international et aux droits de l’homme, estime Youri Gampel, président de l’autonomie culturelle allemande en Crimée.

Une délégation allemande séjourne actuellement en Crimée, et cela en dépit des recommandations du ministère des Affaires étrangères, renouvelées récemment par son porte-parole, Martin Schaefer. Selon ce dernier, ces avertissements sont liés « à la situation évidente dans le droit international ».

« Il s'agit d'une violation pure et simple des droits de l'homme et de tous les droits internationaux. Je connais la législation allemande : elle garantit à tous ses ressortissants la visite de tout pays. Personne n'a le droit de les limiter dans leurs actions », a noté Youri Gampel, le président de l'autonomie culturelle allemande en Crimée, dans un entretien à Sputnik.

M. Gampel a ajouté que de tels avertissements, tout comme les menaces des autorités ukrainiennes, n'arrêteraient pas les gens souhaitant découvrir la Crimée et apprendre la vérité sur la situation dans la péninsule.

Une nouvelle délégation allemande est attendue en Crimée dans la dernière décade d'avril. Sa composition est déjà connue : elle réunira des hommes politiques régionaux, des journalistes et une personne bien connue en Allemagne qui a commencé sa carrière sous la direction d'Helmut Kohl et a longtemps été son secrétaire d'État.

« Personne ne saura stopper le développement des relations interethniques, interétatiques et, plus particulièrement, humaines entre les habitants d'Allemagne et de Russie », a conclu Youri Gampel.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Des députés européens n’ont trouvé aucun signe d’occupation en Crimée
Des députés européens en visite en Crimée
Quand la jeunesse américaine découvre que la Crimée est russe
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Tags:
droits de l’homme, violations, Youri Gampel, Martin Schäfer, Allemagne, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook