Ecoutez Radio Sputnik
    Akbarjon Djalilov

    Des connaissances du kamikaze de St-Pétersbourg témoignent

    © Sputnik . VKontakte
    Russie
    URL courte
    Explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg (54)
    13635

    Habitué des clubs de gym, «gars ordinaire», «type normal»… Sputnik a recueilli plusieurs témoignages de personnes ayant croisé le chemin d’Akbarjon Djalilov, auteur l’attentat sanglant perpétré dans le métro de Saint-Pétersbourg.

    Il travaillait dans un bar à sushis de Saint-Pétersbourg et personne ne pouvait semble-t-il penser qu'Akbarjon Djalilov était capable de commettre un attentat. Ouzbek ethnique né au Kirghizstan, en Asie centrale, il a obtenu à l'âge de 16 ans un passeport russe, car son père avait la citoyenneté russe, et a quitté le pays pour la Russie, a annoncé aujourd'hui le Comité de la sécurité national kirghiz.

    Akbarjon Djalilov aimait le sport et fréquentait des clubs d'arts martiaux à Saint-Pétersbourg: combat corps à corps, sambo, grappling… C'est là qu'il a rencontré le sportif Salam Khoudoïerzoda qui avoue aujourd'hui n'avoir jamais soupçonné que Djalilov était un adepte de l'islam radical.

    « Je l'ai rencontré plusieurs fois au club de gym. Mais c'était il y a longtemps. Nous n'étions pas amis. Ensuite il a disparu. Soit il a changé de club, soit il a laissé tomber le sport. Un gars ordinaire », confie Salam Khoudoïerzoda à Sputnik.

    Il précise que dans un club de sport, « il est difficile de comprendre qui est qui ». « On y va pour pratiquer le sport, pas la religion ».

    L'attentat de Saint-Pétersbourg a également fait réagir un collègue d'Akbarjon Djalilov, Otabek Djouraïev qui travaillait avec lui dans la restauration rapide.

    « Bonjour! Akbarjon Djalilov n'était pas mon ami. Nous avons travaillé dans le réseau de SushiWok (…). C'était un homme sans problèmes », a-t-il écrit sur sa page sur le réseau social Vkontakte.

    Selon un dernier bilan annoncé mardi matin par la ministre de la Santé Veronika Skvortsova, l'attaque meurtrière dans le métro de Saint-Pétersbourg a fait 14 morts. Selon le département des Services d'urgence de Saint-Pétersbourg, 51 personnes figurent également sur la liste des blessés. Ce mercredi, six personnes soupçonnées de liens avec le terrorisme ont été interpellées à Saint-Pétersbourg.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg (54)

    Lire aussi:

    Quand des téléspectateurs d’Al-Jazeera fêtent l’attentat de Saint-Pétersbourg
    Attentat de Saint-Pétersbourg: le conducteur du métro témoigne
    Un drapeau russe érigé à Madrid en hommage aux victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg
    Tags:
    kamikaze, attentat, Akbarjon Djalilov, Saint-Pétersbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik