Ecoutez Radio Sputnik
    Des membres de l'organisation Témoins de Jéhovah dans un tribunal moscovite.

    Comment les Témoins de Jéhovah dérogent à la loi russe sur la lutte contre l’extrémisme

    © AP Photo/ Mikhail Metzel
    Russie
    URL courte
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)
    1712062

    Interdiction de la transfusion sanguine aux malades, insistance sur le côté exceptionnel des membres du groupe... Aux yeux du ministère russe de la Justice, les actions des Témoins de Jéhovah sont incompatibles avec la loi sur la lutte contre l'extrémisme. Cependant, la prohibition du mouvement risque de favoriser son retrait dans la clandestinité.

    Le mouvement des Témoins de Jéhovah (TdJ) viole la loi « Sur la lutte contre l'extrémisme », interdisant notamment pour des motifs religieux toute transfusion sanguine aux membres de cette organisation, a déclaré le ministère russe de la Justice, cité par les médias locaux.

    En outre, les membres de cette organisation insistent sur leur distinction des autres, ce qui va également à l'encontre de la législation en question, estime le ministère.

    « L'examen des brochures d'information des Témoins de Jéhovah a été mis en place et les experts ont conclu que les informations qu'elles contiennent présentaient une menace pour la santé », a indiqué à Sputnik Svetlana Borissova, représentante du ministère.

    Le département est convaincu que les activités des TdJ vont à l'encontre des droits et des intérêts de la société et qu'elles représentent une menace pour la sécurité.

    L'interdiction réglera-t-elle le problème ?

    Or, comme l'a indiqué dans un commentaire à Sputnik Anatoli Ptchelintsev, avocat et partenaire senior du cabinet d'avocat « Centre juridique slave », le mécontentement concernant les activités des Témoins de Jéhovah n'émane pas que du pouvoir judiciaire, elles déplaisent également aux représentants d'autres confessions.

    « Les activités des Témoins de Jéhovah n'arrangent  ni les protestants, ni les représentants de l'Église orthodoxe russe, du Patriarcat de Moscou, ni les musulmans, puisque les Témoins de Jéhovah évoluent dynamiquement en agissant en missionnaire,  en faisant du prosélytisme ce qui déplaît à beaucoup de gens », a-t-il expliqué.

    Doivent-ils par conséquent être interdits ? Me Ptchelintsev considère qu'une telle démarche risque de favoriser leur retrait dans la clandestinité.

    « Quand ils agissent ouvertement, cela permet de les contrôler : la surveillance fiscale, de la part du Parquet, du ministère de l'Intérieur, etc. Et dans la clandestinité, il sera très compliqué d'officier dans ce domaine », estime-t-il.

    Les Témoins de Jéhovah ont à plusieurs reprises violé la législation russe. Près d'une centaine d'ouvrages diffusés par l'organisation ainsi que l'activité de huit de ses représentations en Russie ont récemment été jugés extrémistes par le ministère russe de la Justice, suite à quoi une enquête a été ouverte.

    Le ministère russe de la Justice exige que l'activité de cette organisation soit interdite sur le territoire russe. La Cour suprême de la Russie a entamé le 5 avril l'examen des poursuites lancées contre l'organisation. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (14)

    Lire aussi:

    Des adeptes d'une secte chinoise arrêtés pour avoir annoncé l'apocalypse
    Japon : le dernier membre de la secte Aum Shinrikyo arrêté
    Interdits en Russie, les Témoins de Jéhovah contre-attaquent
    Tags:
    justice, interdiction, menaces, santé, Témoins de Jéhovah, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik