Ecoutez Radio Sputnik
    Une réunion du Conseil de la Fédération

    Frappes US: le laxisme de la communauté internationale encouragera leur poursuite

    © Sputnik . Maxim Blinov
    Russie
    URL courte
    45297
    S'abonner

    L’aviation russe ne se laissera pas entraîner dans des actions militaires contre les États-Unis s’il n’y a pas de menace directe aux militaires russes en Syrie, estime le président de la commission des affaires étrangères de la chambre haute du Parlement russe.

    « À mon avis, cela ne veut pas dire qu'en absence d'une menace directe à nos militaires en Syrie l'aviation russe se laissera entraîner dans des actions militaires contre les États-Unis et ceux qui les soutiennent », a indiqué Konstantin Kossatchev, président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération, via Facebook.

    Le sénateur estime cependant que la communauté internationale doit porter un jugement adéquat de cette attaque illégitime des États-Unis, car l'absence de ce jugement pourrait être interprétée comme un signal donnant le feu vert à la poursuite des tentatives d'atteindre par la voie militaire « les objectifs de moins en moins évidents de Washington en Syrie », multipliant les menaces de confrontations de toute sorte.

    Il trouve tout à fait logique que la Russie ait suspendu le mémorandum sur la prévention d'incidents et la sécurité des vols dans le cadre l'opération en Syrie.

    « Il ne peut pas y avoir de mécanismes juridiques destinés à soutenir des actions illégales. Par leur frappe sur une base des forces gouvernementales syriennes à Homs, les États-Unis se sont placés en dehors des accords antiterroristes internationaux ayant commis, d'un seul coup, deux actes dangereux », signale Konstantin Kossatchev.

    Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont tiré des missiles de croisière sur une base gouvernementale syrienne. Selon le Pentagone, 59   missiles ont été lancés depuis des navires de la marine américaine, tuant sept personnes, dont deux civils. La frappe a visé l''aérodrome de Shayrat qui serait « directement lié »  à l'attaque chimique sur Khan Cheikhoun, selon l''administration américaine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Frappes US: vers une répétition des scénarios irakien et afghan en Syrie?
    Frappes sur la Syrie: la réaction précipitée de Donald Trump est regrettable
    Les frappes US, «violation du droit international et de la charte de l'Onu»
    Des frappes US en Syrie «à la limite du conflit militaire avec la Russie»
    Tags:
    menaces, frappe aérienne, Konstantin Kossatchev, États-Unis, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik