Ecoutez Radio Sputnik
    Le char T-90

    La région militaire d'Extrême-Orient dément renforcer la frontière avec la Corée du Nord

    © Sputnik. Ramil Sitdikov
    Russie
    URL courte
    42217270

    La région militaire russe d’Extrême-Orient a démenti l’information selon laquelle des matériels militaires étaient déplacés vers le sud du territoire russe de Primorie pour renforcer la frontière entre la Russie et la Corée du Nord.

    Selon Alexandre Gordeev, le porte-parole de la région militaire russe d'Extrême-Orient, les déplacements de matériels militaires près de la frontière séparant la Russie de la Corée du Nord ont été mal interprétés. Il s'agissait tout simplement de manœuvres militaires.

    « Ce sont des événements militaires tout à fait basiques, ils ne sont pas liés à la situation politique », a-t-il souligné.

    Selon M. Gordeev, les matériels de la région militaire d'Extrême-Orient ont été impliqués dans des manœuvres d'envergure visant à améliorer les compétences en matière de défense aérienne, dans le polygone de Telemba, en République russe de Bouriatie.

    Plus tôt, des médias de l'Extrême-Orient ainsi que sur les réseaux sociaux avait été diffusée une vidéo montrant des matériels militaires transportés par rail. Selon l'auteur de la vidéo, l'objectif de ces déplacements était de renforcer la frontière avec la Corée du Nord.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Militaires russes tombés pour Palmyre: la Défense russe dénonce l’intox
    La Corée du Nord prête à répondre à toutes les démarches militaires des USA
    Les militaires russes ont déminé les deux tiers de Palmyre
    Tags:
    militaires russes, renforcement, frontière, armée, Corée du Nord, Bouriatie, Extrême-Orient, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik