Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin

    Nouvelles sanctions antirusses: Kremlin dénonce la «politique inamicale» de Kiev

    © Sputnik. Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    15515

    Les nouvelles sanctions antirusses de Kiev dénotent une nouvelle fois la politique inamicale menée par l’Ukraine envers Moscou, annonce le Kremlin. La Russie se demande toutefois comment répondre à ces mesures, les médias russophones influents contre lesquels riposter étant inexistants en Ukraine.

    L'introduction par l'Ukraine de nouvelles sanctions contre des médias et réseaux sociaux russes constitue une illustration de l'attitude politique hostile des autorités ukrainiennes à l'égard de la Russie, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dimitri Peskov.

    « C'est une nouvelle manifestation de la politique inamicale et à courte vue menée à l'égard de la Russie », a-t-il commenté.

    M. Peskov a en outre ajouté que cette décision violait probablement les droits des gens à s'informer et nuisait aux intérêts de la population ukrainienne.

    « En tous cas, une telle manifestation d'hostilité dénote pour la énième fois qui est derrière la stagnation des accords de Minsk » sur le règlement du conflit dans l'est du pays, a-t-il ajouté.

    Cependant, compte tenu de la détermination de Kiev, Moscou « n'oublie pas le principe de réciprocité ». Seul problème, les « ressources informationnelles » influentes contre lesquelles il serait possible de riposter ne sont pas nombreuses en Ukraine.

    « En Ukraine il n'y a pas beaucoup de ressources informationnelles puissantes qui bénéficient d'une certaine popularité dans l'espace médiatique russophone », selon le porte-parole du Kremlin.

    Mardi 16 mai, Piotr Porochenko, le président ukrainien, a validé la décision du Conseil de sécurité nationale d'élargir la liste noire de personnes physiques et morales russes et de prolonger la durée des sanctions à leur encontre. L'agence d'information internationale Rossiya Segodnya, dont Sputnik fait partie, les chaînes de télévision REN-TV, Zvezda ou TV Centre, ainsi que des réseaux sociaux et services en ligne Yandex, Odnoklassniki, VKontakte et Mail.ru entre autres ont été frappés de sanctions pour une durée de trois ans.

    En outre, les sociétés de sécurité informatique Kaspersky Lab et DrWeb sont aussi sanctionnées en Ukraine à compter d'aujourd'hui. Au total, les nouvelles sanctions frappent 1 228 personnes physiques et 468 personnes morales. Les sanctions contre les personnes morales ont été prolongées d'un à trois ans, tandis que les mesures restrictives à l'encontre des personnes physiques sont prolongées pour un, trois, cinq ans ou une durée indéfinie.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Propagande? Sputnik s’adresse au parlement écossais
    Accusé de «propagande», le directeur d’une TV iranienne tué à Istanbul
    La directrice de Sputnik France réagit aux violences policières contre sa journaliste
    Tags:
    sanctions, médias, Piotr Porochenko, Dmitri Peskov, Ukraine, Kiev, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik