Russie
URL courte
5190
S'abonner

Le gouvernement soutiendra les entreprises pharmaceutiques produisant en Russie des médicaments pour traiter l’infarctus et les crises cardiaques. Actuellement, ces maladies représentent une des principales causes de mortalité en Russie.

Le gouvernement encouragera les entreprises à produire en Russie des médicaments contre l'infarctus et les attaques vasculaires cérébrales, d'après le journal russe Izvestiya.

Des fabricants de médicaments et des experts du domaine de la santé ont discuté du développement du marché national lors du Forum pharmaceutique russe qui a ouvert mardi 16 mai à Saint-Pétersbourg.

« Au cours des deux mois à venir, la production de médicaments contre l'infarctus et les AVC les plus populaires sera localisée dans notre pays », relate le journal.

Les médicaments thrombolytiques restent parmi les plus recherchés, les AVC figurant en troisième place parmi les causes de mortalité en Russie.

D'après Sergueï Tsyb, vice-ministre russe de l'Industrie et du commerce, un des objectifs principaux du gouvernement dans ce domaine est de soutenir la production en cycle complet de préparations pharmaceutiques en Russie. Il a ajouté qu'en ce moment, le marché russe se développait assez vite et que la proportion des médicaments russes augmentait.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Une puce capable de diagnostiquer cinq maladies héréditaires inventée en Russie
La vitamine D prémunit aussi contre les maladies respiratoires
Le fromage, le beurre et la crème protègent contre les maladies cardiaques
Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Tags:
accident vasculaire cérébral (AVC), infarctus, médicaments, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook