Russie
URL courte
6352
S'abonner

Des manœuvres antiterroristes du Service fédéral de sécurité russe se sont déroulées du 24 au 29 mai en Crimée. Les commandos se sont entraînés à lutter contre les terroristes dans une station balnéaire et sur des plateformes pétrolières en mer Noire.

Des unités spéciales du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie ont achevé lundi des exercices antiterroristes d'envergure lancés le 24 mai en Crimée et dont le programme comprenait des épreuves en mer et dans les forêts de montagne, a annoncé le bureau criméen du FSB.

« Les manœuvres des unités spéciales ont pris fin. Leurs résultats ont démontré que nous sommes prêts à réaliser des missions antiterroristes et à lutter contre les groupes subversifs », a indiqué le FSB.

Près de 2 000 personnes ont participé aux exercices.

Lors de la première étape des manœuvres, les commandos devaient neutraliser un groupe armé qui avait pris le contrôle de sites maritimes de la société pétrogazière Tchernomorneftegaz. La deuxième étape consistait à libérer une maison de repos à la station balnéaire Evpatoria occupée par des terroristes. Pendant la troisième étape, les commandos du FSB se sont entraînés à accomplir des missions en bordure côtière et dans les forêts de montagne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La première étape des manœuvres militaires des forces spéciales russes prend fin en Crimée
«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
exercices militaires, lutte antiterroriste, FSB, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook