Ecoutez Radio Sputnik
    Poutine, derrière le président, le Geek!

    Poutine, derrière le président, le Geek!

    © Sputnik . Alexei Nikolsky
    Russie
    URL courte
    2171

    Vladimir Poutine porte un intérêt presque «maladif» aux technologies de pointe et à l’économie numérique. C’est le vice-Premier ministre russe, qui a révélé aux participants du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) l’addiction du président russe.

    Lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Igor Chouvalov, le premier vice-Premier ministre russe, a raconté que Vladimir Poutine était complètement « malade » des technologies de pointe et de l'économie numérique. M Chouvalov, à son tour, a lui-même plaidé pour la mise en place de la technologie de Blockchain (chaîne de blocs) en Russie.

    Le haut fonctionnaire russe a également dévoilé qu'un jour, Vladimir Poutine avait réuni un « petit groupe » de membres du gouvernement, ainsi que de personnel administratif. Une réunion « uniquement » dédiée aux technologies de pointe et à l'économie numérique. L'intérêt du dirigeant russe à ce sujet était si grand qu'il n'a laissé partir les participants « qu'au début de la deuxième matinée » de travail.

    « Je peux vous dire sans détour que le Président est entièrement "infecté" par cela (les technologies de pointe, ndlr), se rendant compte que les taux de croissance importants sont basés sur l'économie numérique et sur le leadership technologique », a noté M. Chouvalov, cité par RBC.

    M. Chouvalov a identifié certaines tâches qui, à son avis, exigent des solutions rapides. Parmi les plus importantes d'entre elles, figure la création d'une plate-forme commune basée sur le Blockchain (technologie de chaîne de blocs) pour l'identification d'une personnalité, qui reliera le secteur bancaire, les services publics et les questions de sécurité nationale.

    Le premier vice-Premier ministre russe a aussi ajouté que la question du développement des hautes technologies avançait dans le cadre de la Communauté économique eurasiatique. Il a également souligné qu'au début, les dirigeants d'autres pays (de la Communauté économique eurasiatique, ndlr) exprimaient une certaine méfiance sur ces sujets, avant de réalise que c'était des domaines d'avenir.

    « Il faut juste être plus courageux », a conclu M Chouvalov.

    L'édition 2017 du SPIEF se déroule du 1er au 3 juin.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Poutine invite le monde US des affaires à aider Trump à bâtir un dialogue avec Moscou
    Les brouilles de l’Otan aident la Russie? Oui, si elle s’effondre, plaisante Poutine
    Poutine propose «un comprimé contre l’hystérie» dans l’affaire Kisliak
    Un homme politique autrichien demandera à Poutine de créer un forum annuel à Sotchi
    Tags:
    croissance, économie, hautes technologies, maladie, Communauté économique eurasiatique (CEEA), Igor Chouvalov, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik