Russie
URL courte
491041
S'abonner

Le Président russe Vladimir Poutine a révélé le secret de sa bonne humeur et de son équilibre psychologique lors de la remise du Prix d’Etat à un célèbre écrivain. Pour M. Poutine, c’est très simple : visiter Saint-Pétersbourg, sa ville natale.

Samedi 3 juin à Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine a remis le Prix d'État de la Fédération de Russie pour des réalisations dans le domaine humanitaire à l'écrivain et homme public Daniel Granine. Après la cérémonie officielle, le dirigeant russe a eu une conversation privée avec M. Granine et a dévoilé son secret de l'équilibre intérieur.

D'après Vladimir Poutine, il éprouve un « soulagement moral » à chaque fois qu'il se rend à Saint-Pétersbourg. Le Président a avoué à l'écrivain ressentir dans sa ville natale que « tout va bien » et qu'il est toujours « de bonne humeur ».

« Il semble que ça va bien comme ça, mais ici c'est encore mieux. C'est un sentiment inhabituel, très rare et très agréable », a ajouté M. Poutine.

Daniel Alexandrovitch Granine est un homme de lettres soviétique et russe né en 1919, l'auteur de plusieurs œuvres tel que Les chercheurs, Je vais au-devant de l'orage, Le Livre du blocus. Granine a obtenu le Prix d'État pour des réalisations humanitaires sur la proposition du Conseil du Président sur la science et l'éducation.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Ligne directe: Vladimir Poutine répondra aux citoyens russes le 15 juin
«Si l'on espionne ses alliés, on sape sa propre sécurité», selon Poutine
Vladimir Poutine assiste à la cérémonie inaugurale du méthanier Christophe de Margerie
Tags:
prix, écrivains, président, secret, humeur, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook