Russie
URL courte
280
S'abonner

Le joueur de football brésilien Hulk a déclaré à l’issue de la Coupe des Confédérations qui a eu lieu cet été en Russie que le problème du racisme n’existait plus dans le football russe.

Interrogé suite à sa participation à la Coupe des Confédérations en Russie par la chaîne de télévision américaine CNN, le joueur de football brésilien Givanildo Vieira de Souza, surnommé Hulk, a fermement rejeté toutes les allégations au sujet du racisme dans le football russe.

«Je suis sûr que ce problème [du racisme, ndlr] n'existe plus», a affirmé Hulk soulignant qu'il n'y avait eu aucun incident raciste pendant la Coupe des Confédérations qui a eu lieu cet été en Russie.

Par ailleurs, Hulk a fait part de sa certitude que la Coupe du Monde 2018 «serait un moment merveilleux».

Dans le même temps, le sportif, qui joue actuellement pour l'équipe chinoise de Shanghai, a exprimé son espoir de pouvoir rejoindre un jour la sélection brésilienne.

«Si j'avais cette possibilité, je jouerais avec plaisir en Russie où j'ai passé quatre années magnifiques», a-t-il conclu.

La Coupe des Confédérations s'est déroulée du 17 juin au 2 juillet dans quatre villes russes: Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan et Sotchi. Le 2 juillet, l'Allemagne a battu le Chili en finale de la Coupe des Confédérations à Saint-Pétersbourg sur le score de un à zéro.

La première Coupe du Monde de football jamais organisée en Russie se tiendra du 14 juin au 15 juillet 2018. Les matchs du tournoi auront lieu à Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni-Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Ekaterinbourg.

Lire aussi:

La Russie lance une collection de pièces consacrées à la Coupe du Monde 2018
«La Russie, elle est merveilleuse!»: les impressions après la Coupe des Confédérations
Les médias saluent l’organisation de la Coupe des Confédérations par la Russie
Tags:
football, racisme, sport, Mondial 2018, Coupe des confédérations 2017 de la FIFA, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook