Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier canon antiaérien russe remonté à la surface de la mer Noire (vidéo)

    Le premier canon antiaérien russe remonté à la surface de la mer Noire (vidéo)

    © Sputnik . Evgeniy Lubenets
    Russie
    URL courte
    1210

    De nombreuses découvertes impressionnantes ont été faites par les membres de l’expédition sous-marine du ministère russe de la Défense dans le détroit de Kertch. Ainsi, parmi les objets remontés à la surface de la mer Noire, se trouvait le premier canon antiaérien russe datant de 1914 et considéré comme la première arme de ce type en Russie.

    Le premier canon antiaérien russe de Frantz Lender, coulé lors de la Seconde Guerre mondiale, a été remonté à la surface par les membres de l'expédition sous-marine du ministère russe de la Défense dans le détroit de Kertch.

    Le canon antiaérien de calibre 76,2 millimètres se trouvait à quelques six mètres de profondeur. Les experts dans ce domaine sont convaincus que cette arme, datant de 1914, faisait partie intégrante de la vedette blindée soviétique BK-73 qui avait sauté sur une mine allemande à seulement dix kilomètres de la côte en 1943, lors de l'opération de débarquement contre l'Allemagne nazie.

    Pour remonter cette arme à la surface, il a fallu que les plongeurs la déblayent sous l'eau. Les préparatifs ont pris quelques jours tandis que le canon antiaérien en question a été remonté en quelques minutes seulement.

    En outre, les plongeurs ont repéré encore trois vedettes soviétiques immergées dans le détroit de Kertch, ainsi que d'autres éléments d'armements.

    Des travaux archéologiques sous-marins dureront jusqu'au 29 juillet avec la participation d'une centaine de personnes.

    Les canons antiaériens sont des armes à feu de moyen ou gros calibre créées pour abattre des objets aériens. Conçus en 1914, ce modèle a été fabriqué jusqu'en 1934 et largement utilisé pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, sa portée étant de 7256 mètres.

     

    Tags:
    armements, canon antiaérien, expédition, découverte, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik