Ecoutez Radio Sputnik
    Konstantin Kossatchev

    L’Iran muscle son programme balistique: «logique!», selon un sénateur russe

    © Sputnik. Grigoriy Sisoev
    Russie
    URL courte
    31946370

    Le sénateur russe Konstantin Kossatchev juge logique l’augmentation par l’Iran des dépenses allouées à son programme balistique en réponse aux sanctions américaines, signalant cependant qu’aucun pays n’est libre de ses engagements envers la communauté internationale.

    Konstantin Kossatchev, président de la commission internationale du Conseil de la Fédération (chambre haute du Parlement russe) estime que la décision de l'Iran d'augmenter les dépenses au développement de son programme de missiles balistiques en réponse aux sanctions américaine est logique.

    Comme annoncé précédemment, le Parlement iranien a voté l'allocation de 520 millions de dollars (440 millions d'euros) pour développer le programme balistique de l'Iran en réponse aux sanctions des États-Unis. Selon l'agence IRNA, 240 parlementaires iraniens sur un total de 247 ont voté en faveur du projet de loi.

    « Le Parlement iranien a approuvé pratiquement à l'unanimité l'augmentation des dépenses allouées au programme balistique de l'Iran en réponse aux sanctions américaines. C'est logique. Cela arrive quand un pays, les États-Unis, estime qu'il a tous les droits et que tout est interdit aux autres parce que cela ne les concerne pas. Ils imposent leur volonté aux autres de façon éhontée », a communiqué le sénateur via Facebook.

    Selon lui, seuls les principes d'égalité en droit, de respect de la souveraineté d'autrui et de non-ingérence dans les affaires extérieures garantissent une paix stable.

    « Ce qui ne rend personne libre de ses engagements face à la communauté internationale. Je parle de l'Iran », a résumé M. Kossatchev.

    Les États-Unis ont porté 18 personnes physiques et morales sur la liste des sanctions visant le programme de missiles balistiques de l'Iran. Téhéran a condamné les sanctions de Washington, promettant des contre-mesures à l'encontre de personnes physiques et morales américaines.

    Cela étant, les États-Unis ont confirmé que l'Iran honorait les termes du Plan d'action conjoint sur son programme nucléaire adopté par l'Iran et les six médiateurs internationaux en juillet 2015.

    Lire aussi:

    L'Iran ne violera jamais l'accord sur le nucléaire, mais répondra aux violations des USA
    Moscou renforcera sa coopération avec l’Iran face aux sanctions US
    Accord nucléaire: où passe la ligne rouge pour l’Iran?
    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Sanctions US: l’Iran contre-attaque
    Tags:
    dépenses, programme balistique, Konstantin Kossatchev, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik