Russie
URL courte
19852
S'abonner

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine a trouvé amusante la promesse de Donald Trump de ne pas utiliser les forces armées américaines pour instaurer la démocratie à l’étranger.

Dmitri Rogozine, vice-Premier ministre russe responsable du complexe militaro-industriel, a ironisé à propos de la promesse faite par le Président américain de ne pas recourir aux forces armées pour exposer la démocratie dans d'autres pays.

Dans une allocution prononcée lundi à la base militaire de Fort Meyr, Donald Trump a déclaré que les États-Unis n'utiliseraient plus leurs forces armées «pour construire la démocratie dans des pays lointains ou reconstruire des pays conformément à notre propre image».

«Jusqu'à présent, c'était leur obligation directe, y compris la démocratisation de la population d'Hiroshima et de Nagasaki», a ironisé Dmitri Rogozine via Twitter en commentant la déclaration de M.Trump.

Les villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki ont été la cible de bombardements atomiques américaines en 1945 qui ont coûté la vie à 214.000 personnes. 

Lire aussi:

Rogozine sur les USA: «Leur tango masculin se termine toujours par une lambada»
Trump exclut un retrait de l’Afghanistan, mais refuse de dévoiler son plan d’action
Une explosion entendue à Kaboul peu avant le discours de Trump sur l’Afghanistan
Pour Trump, l’Afghanistan n’est qu’une source de matières premières
La nouvelle stratégie de Washington en Afghanistan enfin dévoilée
Tags:
pacifisme, démocratie, Donald Trump, Dmitri Rogozine, Nagasaki, Hiroshima
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook