Russie
URL courte
3221
S'abonner

Dans l’enregistrement publié jeudi par le Service fédéral de sécurité de Russie, l’un des deux extrémistes interpellés dans la région de Moscou avoue avoir agi sur ordre de Daech et être venu en Russie pour commettre un acte terroriste à l'aide d'explosifs

Le Service fédéral de sécurité (FSB) russe a rendu publique ce jeudi une vidéo montrant des images de l'interpellation des extrémistes qui envisageaient de commettre des attaques terroristes à Moscou et dans sa région le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire. L'un d'eux y avoue avoir cherché à exécuter en Russie les ordres de l'organisation terroriste Daech.

Il avoue notamment être venu en Russie «pour y porter le djihad, se faire exploser sur l'ordre de Daech».

L'enregistrement montre en outre des extraits du serment d'allégeance à l'organisation terroriste prononcé par le second suspect interpellé. Sur cette même vidéo, on voit une hache qui aurait pu servir d'arme du crime.

Plus tôt dans la journée de jeudi, le FSB a annoncé que deux ressortissants d'Asie centrale projetant des attaques le jour de la rentrée scolaire, où traditionnellement se forment de grands rassemblements, avaient été interpellés. La source a en outre indiqué que dans le téléphone de l'un des deux hommes interpellés avaient été découverts des contacts de recruteurs de Daech.

Le comité d'enquête du FSB envisage d'engager une procédure pénale pour «préparation d'une attaque terroriste, participation aux activités d'une organisation terroriste, détention illicite d'armes, des explosifs et des engins explosifs».

Le service de presse du Service fédéral de sécurité précise que les deux extrémistes ont été arrêtés dans la région de Moscou.

Lire aussi:

Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
En continu: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo, des blessés
Marseille: manifestation contre les nouvelles mesures sanitaires - vidéo
Tags:
attentat déjoué, attentat, terrorisme, Daech, FSB, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook