Russie
URL courte
3312
S'abonner

L'homme qui envisageait de devenir terroriste-kamikaze et de se faire exploser dans la région de Moscou le jour de la rentrée scolaire avait reçu l'ordre de commettre une attaque depuis la Syrie. Présenté à la justice, il a plaidé coupable.

Mourodbek Kodirov, accusé d'avoir projeté un attentat terroriste dans la région de Moscou, a agi sur ordre d'émissaires de Daech en Syrie, a déclaré ce vendredi le procureur en charge de l'enquête.

«L'enquête a établi que Kodirov, membre actif de Daech, a reçu en août 2017 depuis la Syrie l'ordre d'émissaires de commettre un attentat à l'explosif dans un lieu de rassemblement», a-t-il indiqué, rendant publics des éléments de l'enquête. Et d'ajouter que le suspect a par la suite fabriqué un engin explosif artisanal.

L'accusé, qui a été placé en détention provisoire jusqu'au 31 octobre, a reconnu les faits et a exprimé ses regrets. Il a en outre révélé qu'il était originaire d'Ouzbékistan, où il avait une femme et un enfant, et qu'il était arrivé à Moscou le 10 mars.

Rappelons que jeudi, le Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie a annoncé avoir interpellé deux ressortissants d'Asie centrale qui projetaient de commettre des attentats terroristes dans la capitale russe et dans sa région. D'après le FSB, les extrémistes envisageaient de passer à l'acte le 1er septembre, jour de la rentrée scolaire en Russie. Le premier voulait mener une attaque à l'arme blanche, tandis que le second voulait se faire exploser au milieu de la foule. Les deux hommes sont des adeptes de l'organisation terroriste Daech, informe cet organe de sécurité.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
attentat déjoué, Daech, FSB, Ouzbékistan, Moscou, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook