Russie
URL courte
37932
S'abonner

Vladimir Poutine estime qu’il est impossible de trouver une solution au problème nord-coréen en imposant de nouvelles sanctions et a souligné l’importance d’éviter toute action susceptible d'attiser les tensions.

Vladimir Poutine a appelé à ne pas se laisser emporter par les émotions sur le dossier nord-coréen, et à ne pas mettre Pyongyang au pied du mur.

«Il est clair qu'il est impossible de résoudre les problèmes de la péninsule coréenne par le biais des sanctions et des pressions. Il ne faut pas se laisser emporter par les émotions et mettre Pyongyang au pied du mur», selon M.Poutine.

«Maintenant, plus que jamais, tout le monde devrait faire preuve du sang-froid et éviter toute action susceptible d'attiser les tensions», a-t-il poursuivi.

Lors de pourparlers avec son homologue sud-coréen Moon Jae-in à Vladivostok (Extrême-Orient russe), le Président a également déclaré que Moscou ne reconnaissait pas à la Corée du Nord le statut de puissance nucléaire.

«J’ai confirmé à M.Moon Jae-in notre position de principe: nous ne reconnaissons pas à la Corée du Nord le statut de puissance nucléaire. Le programme balistique et nucléaire de Pyongyang viole de manière flagrante les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, porte atteinte au régime de non-prolifération et constitue une menace à la sécurité en Asie du nord-est», a dit Vladimir Poutine.

Selon Vladimir Poutine, sans adopter des «outils politiques et diplomatiques» il sera extrêmement difficile, voire « impossible », de mettre un terme au conflit sur la péninsule coréenne.

Vladimir Poutine assiste au Forum économique de l'Est qui se tient les 6-7 septembre à Vladivostok, ville de Extrême-Orient russe.

Lire aussi:

Conflit avec la Corée du Nord: vers un nouveau choc pétrolier?
Le Conseil de sécurité divisé sur les essais nucléaires en Corée du Nord
«La Corée du Sud est le Cuba chinois» pour les États-Unis
Tags:
nucléaire, Moon Jae-in, Vladimir Poutine, Pyongyang, Vladivostok, Corée du Nord, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook