Ecoutez Radio Sputnik
    Les chasseurs russes interceptent 45 avions étrangers en une semaine (image de démonstration)

    Les chasseurs russes interceptent 45 avions étrangers en une semaine

    © Sputnik. Anton Denisov
    Russie
    URL courte
    225376359

    Au cours de la semaine dernière, les forces russes de défense antiaérienne ont réalisé 14 vols près des frontières du pays pour intercepter 45 avions étrangers. Le gros de l’activité des avions de reconnaissance étrangers a été enregistré près des frontières occidentales de la Russie.

    Les chasseurs russes ont réalisé en une semaine 14 opérations afin d'intercepter des avions de reconnaissance étrangers sondant les frontières du pays, indique le journal officiel du ministère russe de la Défense Etoile rouge.

    Selon l'infographie, les opérations de reconnaissance aérienne ont été menées par 45 aéronefs. Néanmoins, il est également précisé qu'ils n'ont pas violé l'espace aérien russe.

    Comme l'indique le ministère russe de la Défense, le gros de l'activité des avions de reconnaissance a été enregistré près des frontières occidentales russes (33), contre cinq vols de reconnaissance à l'est, quatre en Arctique et trois près des frontières sud-ouest de la Russie.

    Ces derniers mois, les pays membres de l'Otan ont intensifié leurs vols de reconnaissance près des frontières russes, notamment au-dessus de la mer Baltique.

    En août, les services de renseignement d'origine électromagnétique des Forces aérospatiales russes ont détecté environ 70 aéronefs étrangers aux abords des frontières de la Fédération de Russie, dont 31 appareils ont été interceptés par les chasseurs russes.

    Lire aussi:

    Les chasseurs russes interceptent huit avions étrangers en une semaine
    En 8 jours, les chasseurs russes mobilisés 4 fois pour intercepter des avions étrangers
    Les chasseurs russes effectuent six interceptions d'avions étrangers en une semaine
    Tags:
    vol de reconnaissance, reconnaissance, chasseur, aviation, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik