Ecoutez Radio Sputnik
    Oural

    Des signes mystérieux découverts près du col de Dyatlov dans l’Oural (vidéo)

    CC0
    Russie
    URL courte
    229212

    «Il y a quelque chose de mystique à ce sujet», déclare Valentine Degtiarev, le chercheur russe qui a trouvé sur des images satellites de très anciens géoglyphes dans la région du col de Dyatlov, en Russie.

    «Sur des images satellite, de très anciens géoglyphes ont été identifiés dans la région de Sverdlovsk. Et le meilleur, c'est que ce monument néolithique impressionnant (…) n'a été trouvé par personne auparavant. Il est situé à seulement 60 kilomètres au sud-est du célèbre col de Dyatlov». C'est par ces mots que le chercheur russe Valentine Degtiarev a commenté sur son blog sa découverte sur des images satellites de très étranges motifs dessinés à même le sol de la région du col Dyatlov (Oural).

    Selon lui, l'artefact mesure d'environ 10 kilomètres de longueur et près de 5 kilomètres de largeur.

    «Tous les dessins, et il en y a des dizaines, sont gravés dans le sol, au milieu de la taïga. Ils n'ont rien à voir avec la géologie ou avec l'exploitation forestière. Les artistes anciens ont peint quelque chose qui peut maintenant être interprété de nombreuses façons. Mais [les dessins] ressemblent à une comète ou à une météorite. […] Il y a [sur les dessins] deux montagnes entre lesquelles il y a quelque chose qui ressemble à une porte, peut-être un passage quelque part. Cependant, je ne m'avance pas, puisque nous ne saurons jamais ce qui a été représenté dans ces dessins faits par un peuple ancien, qui a disparu de l'histoire il y a longtemps», a déclaré M. Degtiarev.

    Selon le chercheur, la découverte prouve que la région autour du col de Dyatlov était sacrée pour le peuple mansi. «Et elle est devenue sacrée bien avant que le premier habitant n'y apparaisse, donc il y a quelque chose de mystique à ce sujet», a conclu le chercheur.

    L'Affaire du col Dyatlov est un événement qui s'est soldé par la mort mystérieuse de neuf skieurs-randonneurs dans le nord de l'Oural, dans la nuit du 1er au 2 février 1959. Le col de montagne où s'est déroulée ce drame a depuis été renommé col Dyatlov, d'après le nom du chef du groupe, Igor Dyatlov. L'absence de témoins oculaires a donné naissance à de nombreuses spéculations. À défaut de pouvoir éclaircir le mystère, l'enquête menée par les autorités soviétiques s'est contentée de conclure qu'«une force irrésistible inconnue» avait causé la mort des randonneurs.

    Les enquêteurs ont déterminé que les randonneurs avaient arraché leur tente de l'intérieur et étaient sortis nu-pieds dans la neige. Leurs corps ne présentaient aucun signe de lutte, mais deux victimes avaient le crâne fracturé, deux côtes cassées, et l'une d'elles n'avait plus de langue. Selon certaines sources, les habits de certaines victimes présentaient des niveaux élevés de radiations.

    Lire aussi:

    Un ovni géant découvert «par hasard» en Antarctique
    Quand les Dieux mythiques renaissent sous les pinceaux d’un illustrateur russe (images)
    Comme dans un conte de fées: des monuments réels repris dans les dessins animés
    Tags:
    dessin, mystère, col Dyatlov, Oural, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik