Russie
URL courte
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)
11123
S'abonner

Bien que la Russie soit intéressée à ce que la France participe au Forum économique international de Saint-Pétersbourg en 2018, le business français étant largement présent dans différents segments du marché russe, c’est à l’Élysée d’annoncer si Emmanuel Macron compte y assister, selon le Kremlin.

La possibilité d'une participation du Président Emmanuel Macron au Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF) en 2018 est en train d'être étudiée. Il revient cependant à l'Élysée d'annoncer si la visite aura lieu, a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole de Vladimir Poutine.

«Les contacts concernant une participation au plus haut niveau sont en cours, mais je n'anticiperais pas encore», a expliqué M. Peskov aux journalistes, ajoutant que toutes les annonces devraient venir de la part de Paris.

Il a toutefois ajouté que la partie russe était intéressée à ce que la France participe au Forum économique international de Saint-Pétersbourg l'année prochaine.

«La France est un partenaire très important de la Russie», a dit M. Peskov.

«Nous serions aussi heureux de voir le business français au forum de Saint-Pétersbourg, d'autant plus que les entreprises françaises sont depuis longtemps largement présentes dans les segments les plus divers du marché russe», a conclu le porte-parole de Vladimir Poutine.

Auparavant, le journal russe Kommersant a rapporté que M. Macron pourrait arriver en Russie en mai prochain pour assister au SPIEF.

Dossier:
Forum économique de Saint-Pétersbourg 2018 (SPIEF) (36)

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Mort de George Floyd: il menace des manifestants avec un arc et un couteau à Salt Lake City - vidéos
Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste
Tags:
business, Forum économique international de Saint-Pétersbourg, Emmanuel Macron, Dmitri Peskov, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook