Russie
URL courte
1111
S'abonner

Le brise-glace dernier cri Ilia Mouromets destiné à équiper prochainement la Marine russe suit toujours des tests étatiques en mer Baltique.

Les pilotes de la Flotte russe de la mer Baltique ont posé plus de 100 fois leurs hélicoptères sur le pont du brise-glace dernier cri Ilia Mouromets dans le cadre des tests étatiques de ce dernier, a annoncé aux journalistes le porte-parole de la Flotte, le capitaine Roman Martov.

«L'une des étapes des essais étatiques du brise-glace Ilia Mouromets se déroulant en mer Baltique vise à tester la capacité de ce dernier à accueillir des hélicoptères embarqués Ka-27PS de l'aviation maritime de la Flotte russe de la mer Baltique. L'équipage des pilotes d'essai a réalisé en quatre jours 105 atterrissages sur le pont du brise-glace», a indiqué le capitaine.

Selon lui, les pilotes testaient en vol les moyens de détection radiotechnique du navire. Prochainement, les pilotes devront effectuer des missions lors d'un tangage et de vents forts au maximum.

Les tests étatiques du brise-glace ont commencé le 5 octobre pour une durée de 27 jours. Ils permettront de tester définitivement toutes les caractéristiques et tous les systèmes du navire destiné à équiper la Marine russe d'ici fin décembre 2017.

Le navire de classe Icebreaker 6, conçu dans le cadre du projet 21180, est doté de moteurs à propulsion électrique de dernière génération fabriqués en Russie et est équipé de matériel supplémentaire pour exécuter des tâches spécifiques, à savoir le transport de marchandises, l'extinction d'incendies ou encore le nettoyage des zones touchées par des déversements d'hydrocarbures. En outre, une hélisurface est installée sur la proue du navire.

Lire aussi:

En Italie, le nombre de décès dus au coronavirus dépasse les 12.000
Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Tags:
tests, Ilia Mouromets (brise-glace), Ka-27PS, Flotte russe de la mer Baltique, Roman Martov, mer Baltique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook