Russie
URL courte
6270
S'abonner

Moscou appelle Washington à laisser les médias russes travailler tranquillement et promet, dans le cas contraire, des mesures de rétorsion.

L'ambassade de Russie aux États-Unis a publié une déclaration demandant à Washington de ne pas mettre de bâtons dans les roues des médias russes et de ne pas créer un nouveau facteur de tension dans les relations bilatérales.

«La partie russe a déclaré à maintes reprises que le fait de contraindre les médias russes aux États-Unis à changer leur statut actuel pour celui d'agent étranger pourrait compliquer sensiblement leur travail et créer des problèmes pour les collectifs de journalistes», précise la déclaration.

L'ambassade a ajouté que la loi américaine sur les agents étrangers était appliquée de manière sélective, qu'elle était politiquement motivée et servait d'instrument de pression sur les médias russes.

«À l'exemple de ce qui se passe avec la presse russe aux États-Unis, on voit que les paroles des autorités américaines à propos de la liberté des médias ne correspondent pas à leurs actes», indique la déclaration de l'ambassade.

Les États-Unis font feu de tout bois pour compliquer le travail de la chaîne de télévision RT, forçant les dirigeants de ce média russe à s'enregistrer en qualité d'agent étranger et organisant des audiences au Congrès sur l'influence possible sur les processus électoraux aux États-Unis via les réseaux sociaux.

Vadim Soubbotine, chef adjoint du Service fédéral russe de supervision des communications (Roskomnadzor), a fait savoir que le service avait déjà préparé d'éventuelles mesures de rétorsion en réaction à la discrimination des médias russes à l'étranger, qui concernent tous les secteurs de diffusion d'informations (télévision, radio, presse écrite et Internet), et que ses propositions avaient été soumises à la chambre haute du Parlement russe.

Washington exige que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger. Margarita Simonian, rédactrice en chef de RT, a alors déclaré que les États-Unis avaient «enterré toute liberté d'expression» et qu'elle saluait toutes les actions de la Russie qui l'aideraient à continuer de travailler dans ce pays, en réponse aux pressions des États-Unis sur la chaîne de télévision.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Les USA et les alliés de l'Otan entameront leur retrait d'Afghanistan le 1er mai
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
contre-mesures, discrimination, Roskomnadzor, chaîne de télévision russe RT, Vadim Soubbotine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook