Ecoutez Radio Sputnik
    Президент РФ В. Путин провел встречу с членами Совета по развитию гражданского общества и правам человека

    Poutine évoque le pardon mutuel à l’approche du 100e anniversaire de la révolution

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    Russie
    URL courte
    Centenaire de la Révolution russe de 1917 (21)
    13301
    S'abonner

    Vladimir Poutine a exprimé son espoir que la date du 100e anniversaire de la révolution d'Octobre en Russie soit perçue dans la société russe comme un symbole de surpassement de la scission qui avait divisé le pays en deux camps.

    Se prononçant lors de la réunion du Conseil du développement de la société civile et des droits de l'homme, Vladimir Poutine a évoqué la date d'anniversaire de la révolution russe de 1917. Selon le Président russe, il est temps de mettre fin à la scission dans la société et de se tourner vers le pardon mutuel.

    «J'espère que cette date sera perçue par notre société comme un bilan des événements dramatiques qui avaient divisé le pays et le peuple, et qu'elle deviendra un symbole de surpassement de cette scission, un symbole de pardon mutuel et d'acceptation de l'histoire russe telle qu'elle est, avec ses grandes victoires et ses pages tragiques», a indiqué Vladimir Poutine lors de la réunion du Conseil du développement de la société civile et des droits de l'homme.

    Le Président russe a noté que l'ouverture d'un mémorial à Moscou en hommage aux victimes des répressions politiques, à l'occasion de l'année du 100e anniversaire de la révolution, est «particulièrement importante».

    Le chef de l'État a également espéré que le Conseil du développement de la société civile et des droits de l'homme continuera à œuvrer pour la réunification de toute la société et qu'il se portera arbitre dans la résolution des problèmes les plus difficiles.

    Dossier:
    Centenaire de la Révolution russe de 1917 (21)
    Tags:
    révolution, Grande révolution socialiste en Russie (1917), Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik