Ecoutez Radio Sputnik
    THAAD en Alaska

    Un général explique qui visent les intercepteurs de missiles installés en Alaska

    © Missile Defense Agency
    Russie
    URL courte
    23767

    Selon un général russe, les 44 intercepteurs de missiles déployés sur une base militaire américaine en Alaska sont dirigés contre les engins russes et chinois, et non pas contre la Corée du Nord et l'Iran, comme le prétendent les déclarations officielles. La Russie possède cependant des armements capables de franchir la défense antimissile US.

    Le président de l'Académie de géopolitique, le général Léonide Ivachov, a évoqué dans une interview à Sputnik le déploiement de 44 intercepteurs de missiles sur la base militaire américaine de Fort Greely, en Alaska, censés intercepter les missiles nord-coréens et iraniens.

    Il estime cependant que cette défense antimissile ne vise pas à faire face à la Corée du Nord et à l'Iran, comme le prétendent les déclarations officielles.

    «Un missile iranien ne survolera jamais l'Alaska, pas plus qu'un missile nord-coréen, mais la principale trajectoire des missiles russes et chinois passe par le pôle Nord, avec une traversée de l'Alaska, vers le territoire américain», a-t-il expliqué.

    Selon le général, la défense antimissile des États-Unis est assez moderne et est en mesure de non seulement entraver un vol, mais aussi d'être possiblement capable d'abattre les missiles russes. La Russie possède toutefois des moyens de percée de la défense antimissile, ainsi que des missiles de croisière.

    «Les Américains calculent la trajectoire de vol des missiles russes et déploient leur défense antimissile sur cette trajectoire. Cependant, il est possible de changer cette trajectoire, le développement de nouveaux complexes permettant aux missiles de ne pas traverser le pôle Nord étant aussi en cours. Il y a donc plusieurs options permettant de passer le système américain de défense antimissile. Il existe des missiles capables de manœuvrer, il y a des missiles de croisière qui vont neutraliser les missiles d'interception», a conclu Léonide Ivachov.

    L'Agence américaine de défense antimissile a communiqué mercredi que le déploiement des systèmes antimissiles sur la base militaire américaine de Fort Greely, en Alaska, a été achevé le 2 novembre.

    Auparavant, les autorités américaines de la Défense ont signalé que d'ici la fin de 2017, 44 intercepteurs devraient être déployés en Alaska. Selon les déclarations officielles, ils sont conçus pour intercepter les missiles nord-coréens et iraniens.

    En outre, la Maison Blanche a envoyé une demande supplémentaire au Congrès pour redistribuer les fonds nécessaires visant à l'installation de 20 intercepteurs supplémentaires en Alaska.

    Tags:
    missiles, antimissiles, Alaska, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik