Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau LGBT. Image d'illustration

    L’homosexuel tchétchène s’excuse et se dit victime de la presse occidentale

    © AP Photo/ Efrem Lukatsky
    Russie
    URL courte
    121743221

    Le réfugié tchétchène qui avait plus tôt avoué en public son homosexualité s’est excusé devant les autorités de la république et devant son peuple. Un extrait de son entretien à la télévision Grozny a été récemment mis en ligne.

    Le réfugié tchétchène Movsar Eskarkhanov, qui avait plus tôt publiquement avoué son homosexualité, s’est excusé dans un entretien à un média local auprès des autorités de la république, précisant avoir agi sous pressions des journalistes occidentaux.

    «Ils voulaient me déshonorer devant le peuple tchétchène et devant le gouvernant tchétchène. Un coup a été monté. Pour ceci, je demande pardon aux habitants de la Tchétchénie, aux autorités tchétchènes et aux Tchétchènes habitant dans le Caucase du Nord et en Europe», a déclaré le jeune homme, dont les propos ont été traduits vers le russe par les médias locaux.

    Le jeune homme a expliqué avoir cédé aux pressions des journalistes, se trouvant à ce moment-là sous l’emprise de médicaments antiépileptique et affirme aller mieux maintenant. «La presse occidentale s’est servie de lui pour attirer l’attention de l’auditoire, mais aussi pour discréditer le peuple tchétchène», a conclu le journaliste de la chaîne Beslan Dadaïev.

    En septembre, le Time a révélé dans une publication que l’homosexuel tchétchène était persécuté dans sa république natale pour son orientation sexuelle. La source a alors indiqué que Movsar vivait dans un camp de réfugiés et s’était vu refuser l’asile politique en Allemagne à deux reprises.

    Lire aussi:

    Les journalistes tchétchènes adressent une lettre au Haut-commissaire de l’Onu
    Bienvenue en Tchétchénie: Merkel et Macron invités à évaluer la situation des homosexuels
    Les «patrouilleurs de la charia» tchétchènes terrorisent l’Europe
    Tags:
    excuses, pressions, presse, homosexuel, médias, Tchétchénie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik