Russie
URL courte
39781
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères s’est exprimé au sujet des tentatives de Washington de s’installer en Syrie, soulignant que ces démarches pourraient créer l’impression que les Américains ont envie de garder pour eux une partie du territoire syrien.

Les tentatives des États-Unis de «s'installer dans la maison d'autrui» suscitent les inquiétudes de la partie russe, estimant que Washington mise sur un rapport de force à la crise en Syrie, a déclaré jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Une impression se dégage comme quoi les États-Unis se réservent ce droit (d'évaluer les progrès dans le règlement politique de la crise syrienne), en ayant tout simplement l'intention de garder pour eux une partie du territoire syrien et de le faire aussi longtemps qu'ils le souhaitent», a déclaré Mme Zaharova lors d'une conférence de presse.

«La tâche qui pourrait être également recherchée dans le cadre de cette approche est celle d'obtenir par le biais de la force le résultat dont ils ont besoin», a-t-elle souligné.

La porte-parole de la diplomatie russe a en outre ajouté que la Russie déplorait que de telles démarches de la partie américaine s'avèrent nuisibles pour la Syrie.

«Nous sommes très préoccupés par les tentatives de s'installer dans la maison d'autrui, ces initiatives n'apportant évidemment pas de paix et de calme dans cette maison», a conclu Maria Zakharova.

Lire aussi:

Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
crise, réglement politique, Maria Zakharova, États-Unis, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook