Russie
URL courte
257126
S'abonner

Des personnes malveillantes ont vendredi émis par téléphone de nombreuses menaces concernant une cinquantaine d'explosifs prétendument placés dans divers objets sur le chemin du cortège du Président russe à Saint-Pétersbourg, mais aucune d'entre elles n'a été confirmée, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Dans la seule journée de vendredi, quelque 60 coups de téléphone ont été passés pour mettre en garde le dirigeant russe et son entourage de possibles menaces sur le chemin qu'emprunterait son cortège à Saint-Pétersbourg, a affirmé le porte-parole du Président, Dmitri Peskov. Aucune de ces menaces n'a été avérée.

«Aujourd'hui, pendant presque toute la journée, des terroristes ont continué à faire preuve de malveillance en passant des appels téléphoniques. Depuis ce matin, nous avons reçu environ 60 appels qui nous prévenaient que quelque 50 engins explosifs auraient été posés dans plusieurs sites, y compris sur la voie du cortège présidentiel, ainsi que dans des sites situés à proximité des endroits que M.Poutine devrait visiter», a-t-il annoncé aux journalistes.

Ces personnes malintentionnées ne sont pas encore identifiées, mais les coups de fil «provenaient de l'étranger», a précisé le porte-parole.

«Ce sont des hooligans téléphoniques, des terroristes téléphoniques, on peut les appeler comme on veut, mais  ils se livrent à une activité criminelle et tôt ou tard on les démasquera», a-t-il souligné.

Les forces de sécurité ont fait tout leur possible pour remédier à la situation. Les menaces téléphoniques n'ont pas perturbé l'emploi du temps de Vladimir Poutine en déplacement à Saint-Pétersbourg, a ajouté M.Peskov.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
hooliganisme, coups de téléphone, hooligans, menaces, alerte à la bombe, explosifs, explosion, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook