Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de RT

    L’ambassade russe aux USA répond aux pressions sur les médias russes

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Russie
    URL courte
    3171

    Les États-Unis doivent cesser de faire pression sur les médias russes et s'abstenir d'imposer des restrictions personnelles à l’encontre des journalistes russes, a annoncé la mission diplomatique russe à Washington, après l’enregistrement d'un partenaire de Sputnik aux États-Unis comme agent étranger.

    L'ambassade russe aux États-Unis s'est adressée aux autorités américaines suite à l'enregistrement du partenaire de Sputnik, Reston Translator, comme agent étranger.

    «Nous appelons les autorités américaines à mettre fin à la pratique de restrictions des libertés d'expression des médias russes. Nous vous mettons en garde contre l'introduction de restrictions individuelles à l'encontre de nos journalistes aux États-Unis», relate le communiqué de la mission diplomatique russe.

    Récemment, Reston Translator, partenaire de Sputnik aux États-Unis qui rediffuse des émissions radio, s'est fait enregistrer comme agent étranger sous la pression du département américain de la Justice.

    De son côté, Sputnik, qui collabore avec de nombreuses sociétés dans différents pays, ne s'est pas enregistré en tant qu'agent étranger aux États-Unis et n'a reçu aucune demande à ce sujet de la part des autorités américaines.

    La rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne de télévision RT, Margarita Simonian, avait précédemment annoncé que RT America s'était enregistré le 13 novembre comme agent étranger à la demande du département de la Justice des États-Unis.

    Mme Simonian a avoué que RT America était obligée de choisir entre cet enregistrement et un dossier pénal avant de féliciter «la liberté de la parole américaine et tous ceux qui y croient toujours».

    Cependant, d'autres médias publics étrangers, notamment la BBC, la Télévision centrale de Chine (CCTV), la chaîne de télévision française France 24 et la radio allemande Deutsche Welle n'ont pas de statut d'agents étrangers aux États-Unis.

    La Russie a promis de donner une réponse symétrique aux pressions exercées par les autorités américaines sur les médias russes. Mercredi, la Douma (chambre basse du parlement russe) a adopté en troisième et dernière lecture des amendements à la loi sur l'Information permettant de reconnaître des médias financés depuis l'étranger comme des agents étrangers en Russie.

    Le ministère russe de la Justice a confirmé jeudi avoir envoyé des lettres à neuf médias dont la Voix de l'Amérique, la Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE-RL) qui pourraient être reconnus comme agents étrangers.

    Lire aussi:

    Un deuxième partenaire de Sputnik aux USA enregistré comme agent étranger
    Un partenaire de Sputnik aux USA condamné à s’enregistrer comme agent étranger
    Moscou dévoile la date de l’enregistrement des premiers médias-agents étrangers en Russie
    Tags:
    politique, diplomatie, réponse, pressions, médias, Margarita Simonian, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik