Ecoutez Radio Sputnik
    Douma russe

    Un député russe raille les offres à Washington d’un ministre ukrainien

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Russie
    URL courte
    10145
    S'abonner

    À l’en croire le ministre ukrainien Pavel Klimkine, Kiev pourrait apprendre à l'Otan beaucoup de choses, notamment «la tactique, la puissance et la préparation au combat». Plus encore, Kiev promet à Washington une «expérience de lutte contre les Russes» en échange d’armes létales.Une illusion, estime le député russe Iouri Chvitkine.

    Le ministre ukrainien Pavel Klimkine se berce d'illusions, promettant à Washington une «expérience de lutte contre les Russes» en échange d'armes létales, selon Iouri Chvytkine.

    «Ce n'est qu'une illusion visant à détourner l'attention des problèmes internes. L'Ukraine voudrait faire chorus avec les partenaires occidentaux, prouvant que la Russie serait un ennemi. Pour ainsi dire, ils vivent avec leur temps. Ils montrent qu'ils sont dévoués aux sponsors comme un bichon maltais», a déclaré Youri Chvytkine, vice-président de la commission de la défense du parlement russe.

    Il a déploré le fait que, «contrairement à la majorité du peuple ukrainien», Kiev pratiquait «une politique assez agressive» à l'égard de la Russie.

    En visite au Canada, le ministre ukrainien des Affaires étrangères Pavel Klimkine avait précédemment déclaré que les États-Unis tireraient profit d'une livraison d'armes létales à l'Ukraine, car en échange Washington recevrait de Kiev «une expérience de lutte contre les Russes».

    Cependant, même sans cette offre généreuse proposée par Kiev, le Conseil de sécurité nationale des États-Unis envisage de recommander au Président Donald Trump d'octroyer à l'Ukraine une aide financière à hauteur de 47 millions de dollars pour l'acquisition d'armes américaines, dont des lance-missiles antichar portables Javelin.

    À la mi-juin, M. Klimkine a déclaré dans un entretien à la revue autrichienne Profil que Kiev pourrait être utile à l'Otan, voire lui apprendre beaucoup de choses, notamment «la tactique, la puissance et la préparation au combat sans lesquelles même les armes les plus modernes ne sont d'aucune aide». Selon lui, l'Alliance doit se préparer à de nouveaux défis, ce qui est plus facile avec l'Ukraine que sans elle.

    Tags:
    armes létales, OTAN, Iouri Chvytkine, Pavel Klimkine, États-Unis, Russie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik