Russie
URL courte
14502
S'abonner

Ce n’est qu’un simple chemin pour rentrer à la maison que les écoliers d’un village en Sibérie effectuent tous les jours. Mais par ces temps de premiers froids, ils ont été obligés d’affronter une tempête de neige d’ampleur. Une vidéo montrant cette «promenade» publiée par un bloggeur russe a interloqué les internautes étrangers.

Le bloggeur russe Bolot Bochkarev a publié sur son compte Twitter une vidéo montrant des écoliers rentrant chez eux après leur journée de cours et affrontant une forte tempête de neige dans un village en Yakoutie.

«Dans le village arctique de Chokurdakh, les enfants rentrent après l'école. C'est dans ma Yakoutie. Grâce à Dieu, il n'y a pas de pareils vents à Yakoutsk».

Certains utilisateurs ont été choqués par l'endurance des enfants, ce qui les a poussés à laisser de nombreux commentaires:

«Je viens de le montrer à un adolescent grognon qui exigeait que je l'emmène à l'école car il fait —5°.»

«Maintenant, vous savez pourquoi tous les Russes sont aussi sévères.»

«Mais quel contraste: lorsqu'aux Pays-Bas il y a 10 centimètres de neige, presque tout le pays cesse de travailler et les écoles sont fermées.»

«Audacieux.»

«Wow! Nos écoles et villes ici, en Irlande, seraient fermées si nous avions quelque chose de pareil!»

«Ça a l'air brutal! Trop froid.»

D'après les informations du site internet local Ykt.ru, ceci se passe dans le village de Rousskoïe, où les rafales de vents ont atteint 30 m/s. Les cours dans l'école ont été par la suite annulés.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995
La police biélorusse ouvre le feu, avec des fusils à pompe, sur des personnes criant depuis leurs balcons
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Tags:
tempête de neige, écoliers, enfants, Iakoutie, Sibérie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook