Ecoutez Radio Sputnik
    Les joies simples russes par -50°C // image d'illustration

    Les joies simples russes par -50°C

    © Sputnik. Dmitry Shparo
    Russie
    URL courte
    14471

    -50°C? Froid? Ce n’est rien pour un hiver dans le village russe d’Oïmiakon, reconnu comme le pôle du froid sur la Terre. À cette température, les enfants de ce village sont tout de même obligés d’aller à l’école. De quels autres «défis», les Russes ont-ils l’habitude lors de froids extrêmes? Sputnik a fait une sélection.

    Pour la plupart des pays de l'Europe occidentale, le mois de novembre marque la fin de l'automne, alors que dans la partie est de la Russie, les températures sont déjà au plus bas, comme si on était déjà en plein hiver.

    L'enfance «à la sibérienne»: —50°, c'est trop chaud pour ne pas aller aux cours

    Une moyenne hivernale de —50° est une chose presqu'ordinaire en Yakoutie en Russie. Ainsi, quand dans le village yakoutien d'Oïmiakon il a fait —50°, les enfants n'ont pas pu rester à la maison, la température n'était pas «assez basse». En effet, la température à laquelle les écoliers d'Oïmaikon ne sont plus obligés d'aller aux cours, est de —52°C.

    Ajoutez à cette température «normale» des tempêtes de neige importantes et vous aurez le scénario quotidien des habitants de la Yakoutie. En exemple, une récente vidéo montrant un groupe d'écoliers dans le village arctique de Chokurdakh luttant contre une affreuse tempête de neige, a surpris les internautes étrangers.

    Des promenades hivernales extravagantes

    …du vélo à —45°C

    Faire du ski, se promener en traîneau ou patiner dans des froids extrêmes est presque banal pour les habitants des régions froides de Russie. Ce qui n'est pas le cas pour des promenades à vélo lorsqu'il fait, disons, —45°C. Des habitants de plusieurs villes en Yakoutie et en Sibérie ont démontré leur résistance au gel en roulant à vélo.

    Voici quelques exemples:

    …circuler en cabriolet à —40°C

    Une autre version des promenades hivernales, un peu plus chic, est réservée à ceux qui préfèrent les voitures aux bicyclettes. Lorsque l'année dernière en République de Komi, il faisait —40°C, des habitants de deux villes de cette région ont été filmés faisant une virée en cabriolet. Ces vidéos sont vite devenues virales sur les réseaux sociaux:

    «Un pêché mignon» à la russe: manger de la glace dehors quand il fait —42°C

    Quoi de meilleur que de savourer une bonne glace au milieu d'une forêt enneigée, surtout, quand il fait —40°? Le gros avantage de la dégustation hivernale, c'est que la glace ne fond pas.

    Les baignades glaciales pour la fête de la Théophanie

    Les baignades glaciales à l'occasion de la Théophanie, assez connues des étrangers, semblent être l'une des plus sévères traditions russes. En 2016, selon les autorités russes, plus de 2 millions de Russes se sont baignés lors de la Théophanie. Cette fête chrétienne commémorant le baptême de Jésus Christ, est célébrée en Russie par des immersions dans des trous percés dans la glace.

    Lire aussi:

    Mieux vaut tard que jamais: la police estonienne a retrouvé 14 ans après un vélo volé
    L’Arctique a perdu 13% de ses glaces en 10 ans
    L’Arctique serait en danger
    Tags:
    froid, hiver, gel, Iakoutie, Sibérie, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik