Ecoutez Radio Sputnik
    Auchan

    Auchan soupçonné de vendre des fromages interdits en Russie

    CC BY-SA 3.0 / BKP / Auchan
    Russie
    URL courte
    31626

    L'acteur majeur de la grande distribution française Auchan est soupçonné de vendre des fromages interdits d’importation en Russie en vertu de l’embargo alimentaire, annonce le Service fédéral russe de contrôle vétérinaire et phytosanitaire (Rosselkhoznadzor).

    L'agence russe de régulation des produits agricoles Rosselkhoznadzor soupçonne le groupe Auchan de vendre dans ses supermarchés en Russie des fromages interdits par les sanctions.

    Ainsi, certains fromages marqués être produits par la société Allgoy ont été découverts sur les étalages d'Auchan lors d'un audit qui a eu lieu le 15 novembre.

    «L'administration mène une enquête administrative en se basant sur des vérifications indiquant une forte probabilité pour que les produits aient été livrés à partir de pays d'où il est interdit d'importer en Russie», selon le Rosselkhoznadzor.

    En septembre, le département du Rosselkhoznadzor de Moscou, de la région de Moscou et de la région de Toula a procédé à une inspection de la société Allgoy. Résultat, des fromages d'un poids total de 1.223 kg, sans informations sur le fabricant et sans documents sanitaires ont été découverts dans des entrepôts d'Allgoy. Ces produits ont été retirés de la circulation et détruits, conformément à la législation russe.

    En vigueur depuis le 7 août 2014, l'embargo interdit l'importation en Russie des produits d'agriculture, des matières premières et des denrées alimentaires depuis les pays qui ont introduit des sanctions contre Moscou sur fond de crise ukrainienne.

    Lire aussi:

    Auchan répond à Sputnik sur la vente ou non de fromages interdits en Russie
    Trois ans d’embargo alimentaire: avantages, inconvénients et perspectives pour la Russie
    Cœur du Nord, le fromage russe qui apporte un peu de France malgré les sanctions
    Tags:
    fromages, embargo, Auchan Russia, Auchan, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik