Russie
URL courte
Par
8433
S'abonner

Entretenir chez soi un chat, un chien ou une tortue n’est pas surprenant. Même les serpents et les chauves-souris en tant qu’animaux de compagnie ne sont plus rares. Néanmoins, élever dans un petit appartement un lion serait un vrai défi à relever. Un Pétersbourgeois confie à Sputnik son amitié incroyable avec la lionne qu’il a élevée chez lui.

C'était comme un coup de foudre. Un jeune Pétersbourgeois a vu une photo d'une lionçonne qu'envisageait d'acheter «pour un certain temps» une ménagerie à Saint-Pétersbourg. Artiom Martirossian, charmée par la petite, n'a pas pu le supporter et a décidé d'aider l'animal à éviter un tel destin, confie-t-il à Sputnik.

La lionne Légende
La lionne Légende

La capitale du nord de la Russie décroche une nouvelle «Légende»

Ainsi est née une amitié entre un homme et une lionne sur les bords de la Néva, dans la «Venise du Nord». La lionçonne, baptisée Légende ou tout simplement Léga, a commencé sa nouvelle vie dans un simple appartement dans le quartier de Rybatskoïe dans le sud-est de Saint-Pétersbourg.

La lionne Légende
La lionne Légende

Il est peu de dire qu'étant encore toute petite, Légende a vite justifié son nom et est devenue une véritable vedette non seulement dans son quartier, mais dans toute la ville, ayant participé à de multiples émissions de télévision et étant devenu le principal sujet de plusieurs articles et reportages.

«Plusieurs n'y ont pas cru pendant longtemps. Lorsqu'on se promenait, de nombreux voisins faisaient la queue pour faire une photo avec Légende», se souvient Artiom.

Comment entretenir un lion dans un appartement?

Élever un lion chez soi n'est pas une mince affaire: Artiom confie que sa mère et son frère l'ont beaucoup aidé lors des huit mois que Légende a vécus dans l'appartement avant de partir en Crimée, dans le safari-parc Taïgan.

«Pendant huit mois je n'ai laissé la petite seule que pour une minute… Mais elle avait tout de même horriblement peur. Dans des moments comme ça elle renversait tout dans la maison et pleurait littéralement. C'est dur de s'en souvenir.»

Artiom a expliqué à Sputnik qu'il n'avait pas été du tout facile de l'élever et que son éducation ressemblait beaucoup à celle d'un enfant:

«Au départ, il faut la nourrir avec du lait et de la nourriture pour bébé à l'aide d'une tétine, masser le ventre après manger, tout comme si l'on s'occupait de nourrissons. Il faut être toujours présent, oublier son travail, le repos, ses amis. Les plus courageux venaient chez moi. Lorsqu'elle a grandi un petit peu, elle a commencé à manger 3 ou 5, voire 8 kilogrammes de viande crue par jour.»

🐯🐯🐯 #wildlife #beautifull #львеноклегенда #tiger #star #animals #follow

Публикация от Легенда (@lioness_legend) Апр 12 2017 в 8:34 PDT

Une véritable lionne, cette Légende pétersbourgeoise

«La petite est très forte et très résistante. Je lui ai appris à se battre et à combattre autant comme un animal et que comme un être humai,», explique Artiom en partageant avec Sputnik les «petits secrets» de l'éducation paternelle.

Malgré sa douceur et sa volonté de communiquer avec les autres, dès premiers jours de leur vie commune, Légende a montré le caractère d'une véritable lionne:

«Elle est trop jalouse, c'est pourquoi elle était en conflit avec mes copines. Elle sent très bien les hommes: si elle n'a pas aimé quelqu'un, celui-ci n'a plus le droit de s'approcher d'elle».

«Attends moi, et je reviendrai»

L'inévitable séparation a été très difficile. Quand Légende avait neuf mois, Artiom a dû la transporter dans un endroit unique en son genre en Russie, le safari-parc «Taïgan» en Crimée.

«Mais notre séparation n'est définitive. Moi et mes amis, nous rêvons d'elle tous les jours. Et nous lui manquons beaucoup.»

Et de poursuivre, que personne ne la remplacera jamais dans son cœur, sauf peut-être si elle a des enfants:

«Son «copain» est le lion Philippe, dont le parrain est le chanteur populaire russe Philippe Kirkorov. S'ils ont une progéniture, je deviendrai grand-père.»

Le propriétaire de la lionne ou plutôt «son papa» inconsolable confie que depuis son départ il réalisait que Légende avait besoin d'être entourée par ses congénères pour communiquer et pour faire des petits. C'est pour ça qu'à un moment donné, il s'est résolu à faire ce choix et à la transporter dans le safari-parc Taïgan en Crimée, dans lequel se trouvent des dizaines d'autres lions, entre autres espèces d'animaux.

Pourquoi ce parc particulier? Surtout pour les conditions météorologiques criméennes. Il faut avouer que le temps qu'il fait à Saint-Pétersbourg n'est pas génial pour y vivre, confie Artiom qui, depuis assez longtemps, rêve lui-même de déménager en Crimée.

Mais pour l'instant, la triste réalité est que les deux amis sont séparés par plusieurs milliers de kilomètres. Artiom suit l'actualité de sa «fille» grâce à des vidéos que les propriétaires du safari-parc publient régulièrement et envisage d'aller voir sa bien-aimée Légende juste après le Nouvel An.

Малышка уже очень большая))

Публикация от Тема Мартиросян (@temashah) Ноя 24 2017 в 11:45 PST

Lire aussi:

Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Tags:
parc safari, amitié, lions, zoo, vie sauvage, animaux, Saint-Pétersbourg, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik