Ecoutez Radio Sputnik
    Jafar

    Mon ami python: le compagnon exotique de 4 mètres d’un Moscovite

    © Sputnik. Sergey Popov
    Russie
    URL courte
    Maria Balareva
    1117

    Donner à son animal de compagnie des êtres vivants à manger, installer dans son appartement un véritable terrarium et être prêt à ce qu’il fasse 100 kilos… Oui, il s’agit de faire vivre chez soi un python gigantesque. Un Moscovite parle à Sputnik de son cher ami exotique et des aménagements dans son appartement.

    Au premier avis, l'idée d'accueillir un serpent chez soi peut sembler effrayante. Surtout, s'il s'agit d'un python de 4,5 mètres. Pourtant, l'interlocuteur de Sputnik, un Moscovite qui a déjà élevé dans son propre appartement deux pythons molures, peut prouver que les peurs que certains peuvent avoir vis-à-vis des serpents sont infondées.

    Jafar
    © Sputnik. Sergey Popov
    Jafar

    L'animal de compagnie du Moscovite Sergueï Popov porte bien son nom: la couleur de ce python molure albinos, Jafar, se marie parfaitement avec ce nom d'origine arabe. Offert comme cadeau d'anniversaire par les amis de Sergueï, Jafar habite dans son appartement depuis plus de deux ans.

    «Calme comme un python»

    À tous ceux qui sont terrifiés par l'idée qu'un serpent de pareille taille puisse vivre dans un appartement voisin: pas de craintes, dans la plupart des cas, Jafar se montre indifférent et est «calme comme un python».

    «Pour s'habituer à une personne, il a besoin de la renifler. Lorsqu'il reconnaît l'odeur de quelqu'un, il devient obéissant et gentil. Il ne refuse pas qu'on le touche ou qu'on le caresse. On peut le rouler autour de soi ou l'allonger sur ses genoux. Jafar aime s'installer sous un radiateur pour se réchauffer.»

    Un serpent et un chat: qui est le plus dangereux?

    Sergueï confie qu'après avoir reçu ce précieux cadeau d'anniversaire, lui et les membres de sa famille se sont inquiétés pour la vie de la chatte Moussya qui habitait déjà dans leur appartement. Pourtant, le temps a montré que ce n'est pas Jafar mais plutôt Moussya qui tenait le rôle d'«agresseur»:

    «Moussya a essayé de jouer avec la queue du serpent. Jafar était donc pour elle un véritable jouet vivant. En outre, pour avoir envie d'attaquer quelqu'un, il faut qu'il ne mange pas pendant des mois pour avoir assez faim. De plus, les pythons s'habituent à une certaine nourriture. C'est pour ça qu'il n'a jamais attaqué le chat.»

    Jafar et Moussya
    © Sputnik. Sergey Popov
    Jafar et Moussya

    Le menu habituel du prédateur

    «Comme tous les pythons, il mange la chaire vivante qu'il vient de tuer. Des rats, des poules, des dindes. Mais il faut avouer que cet animal est très économique. Après un repas, il peut se passer de nourriture pendant près de 1,5 mois.»

    Les voisins demandent des photos avec Jafar

    Se promener avec Jafar est toujours une véritable attraction pour les passants qui n'hésitent pas à exprimer leur intérêt pour le python, ainsi que de s'approcher du serpent, le toucher et se prendre en photo avec lui.

    Quant à Jafar, il ne le refuse pas et n'exprime jamais son mécontentement. Sauf, peut-être, quand il voit un chien, dont l'apparition le pousse parfois à siffler.

    «Un jour, des passants se sont rassemblés autour de Jafar dans un parc où nous nous promenions avec lui. Tout d'un coup, il a éternué. En un clin d'œil, le cercle des gens s'est élargi, ils ont pensé qu'il s'apprêtait à les attaquer», se souvient Sergueï.

    Jafar
    © Photo. Sergey Popov
    Jafar

    Et d'estimer que ni ses proches, ni ses voisins n'avaient jamais manifesté de peur pour cet animal exotique:

    «Nos voisins passent parfois pour se prendre en photo avec Jafar.»

    Un terrarium dans un appartement moscovite

    Jafar
    © Sputnik. Sergey Popov
    Jafar

    Et dire qu'entretenir un serpent chez soi nécessite des conditions particulières. Sergueï confie qu'il a fallu installer dans une pièce séparée un terrarium spécial, maintenir une température assez chaude, +27 ou +28°C, et l'humidité suffisante. Jafar aime se baigner: aujourd'hui, vu sa taille, il se baigne dans la salle de bain, mais elle commence à être trop petite pour lui, explique Sergueï.

    Jafar
    © Sputnik. Sergey Popov
    Jafar

    «Même pour son espèce — python molure albinos — il a manifesté une faculté surprenante à grandir. En l'espace de deux ans, Jafar a atteint le poids de 60 kilogrammes et mesure presque 4,5 mètres. C'est pourquoi l'heure est venue de le déménager dans le zoo de Moscou. À l'avenir, Jafar est capable d'atteindre six mètres de long et jusqu'à 150 kilogrammes.»

    Progéniture

    Jafar n'est pas le premier serpent qui habite dans l'appartement de Sergueï. Son prédécesseur, la femelle Jeanne, a maintenant une vingtaine d'années, elle pèse 120 kilogrammes et a déménagé dans le zoo de Moscou depuis longtemps. Heureusement, Jafar et Jeanne ont formé un beau couple. Si tout se passe bien, au printemps, ils auront des petits, 40 à 60 bébés, confie le propriétaire ravi.

    Jafar et Jeanne
    © Sputnik. Sergey Popov
    Jafar et Jeanne

    Lire aussi:

    Un python géant capable d’avaler un alligator attrapé en Floride
    Un python dans mon café? Même pas peur! (vidéo)
    L'Iran menace d'assimiler l'armée US à Daech
    Tags:
    appartement, zoo, cadeau, animaux, Serpents, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik