Russie
URL courte
Retrait des troupes russes de Syrie (décembre 2017) (13)
16951
S'abonner

Une partie importante du contingent militaire russe qui a combattu contre les terroristes en Syrie rentre en Russie suite au succès de l’opération. Cependant, les navires de la flotte maritime militaire de Russie resteront toujours déployés près de la côte syrienne. Le député Dmitri Belik explique pourquoi cette mesure est nécessaire.

Il n'y aura aucune modification du nombre de navires de la flotte maritime militaire de Russie qui resteront déployés près de la côte syrienne. Actuellement, on y compte plus de 10 navires de divers types, dont certains transportant des missiles de croisière de type Kalibr, a annoncé à Sputnik Dmitry Belik, député de la Douma d'État (chambre basse du Parlement russe) de Sébastopol et représentant du groupe parlementaire pour la Syrie.

Lundi, Vladimir Poutine a ordonné le retrait de Syrie d'une partie importante du contingent militaire russe dans le cadre de la conclusion de la phase principale des opérations militaires antiterroristes. Cela affectera principalement l'aviation (25 avions), la police militaire, les sapeurs militaires et le personnel médical.

«Les navires russes sont une position maritime pour combattre le terrorisme international. Il ne faut pas exclure les tentatives provocatrices des terroristes de Daech, la flotte russe étant ainsi un puissant moyen de dissuasion. Voici pourquoi les navires resteront en Méditerranée dans le cadre d'un groupe naval permanent», a expliqué M. Belik.

Il a également ajouté que les navires russes étaient en mesure d'empêcher les terroristes de débarquer à Tartous, où se trouve notamment la station d'entretien technique des navires russes.

«Ainsi, nos navires de guerre sont une ligne de défense antiterroriste de la mer», a conclu le député. 

Dossier:
Retrait des troupes russes de Syrie (décembre 2017) (13)

Lire aussi:

Le «caniche de Poutine»: le débat entre Trump et Biden vire au chaos
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
En continu: Erevan affirme qu'un de ses avions a été abattu par un F-16 turc, la Turquie dément
Total désigne la date de la fin de l’ère pétrolière
Tags:
avion, opérations militaires, terrorisme, navires, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook