Ecoutez Radio Sputnik
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine

    Le grand oral télévisé de Poutine en cinq questions

    © Sputnik . Alexei Druzhizin
    Russie
    URL courte
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
    2121

    Le chef de l’État russe donnera ce jeudi son rendez-vous traditionnel à plus d’un millier et demi de journalistes venus des quatre coins du pays et d’ailleurs. À l’occasion de la 13e session annuelle de questions-réponses, Sputnik passe au crible cet exercice symbolique et explique en quoi il sera différent des précédents.

    Seul sur le plateau devant 1.640 journalistes, Vladimir Poutine passera ce jeudi 14 décembre son 13e grand oral télévisé. Un exercice auquel il est certes déjà habitué, mais qui réserve à chaque fois un élément d'intrigue, compte tenu de la diversité des questions posées au chef de l'État.

    Pourquoi cette conférence de presse ne sera-t-elle pas comme les autres?

    Alors que le troisième mandat de Vladimir Poutine s'achève en mars et que le Président a déjà annoncé son intention de s'engager à nouveau dans la course à la présidentielle, ce sera la première fois de toute l'histoire de ces conférences où M. Poutine s'y présentera en tant que candidat. La campagne électorale qui sera bientôt lancée et l'annonce de briguer un nouveau mandat marqueront certainement l'édition de cette année, estime le Kremlin.

    Comment se déroule la conférence?

    Organisée entre 2001 et 2007 au Kremlin, la traditionnelle session de questions-réponses a été transférée en 2008 au Centre de commerce international de Moscou, plus vaste et spacieux que les locaux de la résidence présidentielle. La conférence tombe d'ailleurs toujours un jeudi, à une exception près: l'année dernière, Vladimir Poutine a décalé son grand oral d'un jour en raison des obsèques de l'ambassadeur russe en Turquie, Andrei Karlov, tué quelques jours plus tôt à Ankara.

    Réunis dans une salle du Centre, les journalistes ne sont limités ni pas les sujets de leurs questions ni par leur temps d'intervention. Nombreux sont ceux qui ont fait un long chemin pour venir interroger en personne le Président russe. Selon la liste publiée cette année sur le site du Kremlin, plusieurs représentants de médias américains, allemands, japonais, français, chinois, polonais et estoniens seront présents dans la salle: on y trouvera par exemple l'AFP, Bloomberg, Chine nouvelle, CNN, The Guardian, pour n'en citer que quelques un. Or, la majorité sera tout de même constituée par des journalistes de la presse régionale russe.

    Combien de journalistes pourront-ils poser leurs questions au Président?

    Avec 1.640 journalistes accrédités pour la conférence, l'événement a battu tous les records en termes de participation. Initié en 2001 par Vladimir Poutine lui-même, le premier grand oral télévisé n'avait attiré à l'époque que 500 représentants de la presse. Depuis, leur nombre n'a cessé d'augmenter.

    Selon les évaluations faites cette année par les journalistes, la probabilité de s'adresser au Président tourne autour de 1:30. Notons qu'en 2016, ils étaient 48 à avoir interrogé le chef de l'État.

    La 13e conférence sera-t-elle la plus longue?

    Pour l'heure, le record de durée a été établi en février 2008, alors qu'à quelques mois de la fin de son deuxième mandant et de son départ provisoire du poste de chef d'État, Vladimir Poutine avait été interrogé pendant 4h40. La nouvelle conférence battra-t-elle ce record? Il faudra patienter quelques heures pour connaître la réponse. Rappelons au demeurant qu'en 2001 l'exercice n'a duré que 1h33 et qu'elle a duré 3h07 l'année dernière.

    De quoi parlera Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse?

    L'expérience passée permet de supposer qu'une place importante sera accordée à la Syrie ainsi qu'aux efforts déployés par la Russie pour contribuer au règlement du conflit. D'autres questions attendues touchent les relations entre la Russie et les États-Unis sous Donald Trump ainsi que la décision de ce dernier de reconnaître la souveraineté israélienne sur Jérusalem. La campagne présidentielle russe sera certainement un incontournable.

    Dossier:
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
    Tags:
    conférence de presse, Présidentielle russe 2018, Andreï Karlov, Donald Trump, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik