Ecoutez Radio Sputnik
    L’Université d’Etat de Moscou

    «Il faudrait étendre le Projet 5-100 à 30 universités»

    © Sputnik. Maksim Blinov
    Russie
    URL courte
    0 42

    Depuis 2012, la Russie met en œuvre un programme public de soutien aux plus grandes universités russes: le Projet 5-100. L'idée? Accroître le prestige de l'enseignement supérieur russe et faire entrer au moins cinq des universités qui participent au projet dans le top-100 des meilleures universités de trois grands classements mondiaux.

    Dans quelle mesure cet objectif est-il réalisable? Quelles sont les tendances actuelles de développement des universités dans le monde? Le professeur Min Weifang, directeur de l'Institut d'économie de l'éducation à l'université de Pékin, président exécutif de l'Association chinoise des stratégies de développement de l'éducation et membre du conseil d'experts international du Projet 5-100, a accepté de répondre à ces questions pour le correspondant du projet Navigateur social de Rossiya Segodnya.

    - Monsieur Min, quelles sont aujourd'hui les tendances les plus notables dans le développement des universités et de l'enseignement supérieur dans le monde?

    - Depuis le début du XXIe siècle, le développement de l'enseignement supérieur dans les plus grands pays se caractérise par l'augmentation des admissions à l'université. L'augmentation du nombre d'étudiants a entraîné une diversification et une différenciation des établissements d'études supérieures.

    Pour accroître leur compétitivité internationale, plusieurs pays ont adopté, en tant que stratégie de développement national, une politique de sélection et de soutien aux meilleures universités pour les transformer en établissements de niveau mondial dispensant un enseignement scientifique du plus haut niveau.

    Par exemple, pendant qu'aux USA et au Royaume-Uni le travail sur le développement des universités se déroulait au niveau habituel, les pays comme le Japon, l'Allemagne, la Chine et la Russie ont lancé de nouveaux projets dans ce domaine. Plusieurs pays ont commencé à créer des universités de niveau international pour en faire un élément central du système national d'innovation, éduquer des talents et accomplir des exploits scientifiques de haut niveau.

    - Quels changements et réformes sont nécessaires pour qu'une université rejoigne le top mondial?

    - Des réformes structurelles sont nécessaires: il faut mettre en place une bonne administration, garantir les libertés académiques, équilibrer les pouvoirs des représentants de l'administration et des chercheurs, créer une atmosphère de recherche scientifique, assurer une stimulation suffisante aussi bien pour attirer le meilleur corps enseignant que pour augmenter la qualification des cadres locaux.

    Il faut également accorder aux universités une plus grande autonomie tout en renforçant leur potentiel administratif et soutenir leur capacité à gérer leurs engagements financiers. Les gouvernements continuent d'investir dans les universités, mais les universités doivent également développer d'autres sources de financement.

    - Quels sont les principaux facteurs qui déterminent le succès d'une université dans le classement?

    — La présence de chercheurs de niveau mondial, des exploits scientifiques de haut niveau, des diplômés qui réussissent, un haut niveau de services qui contribuent au développement économique et social de la région et du pays dans l'ensemble.

    - Peut-on utiliser et adapter efficacement l'expérience étrangère (notamment britannique) pour développer l'enseignement supérieur en Russie?

    — Bien sûr, la Russie a des choses à apprendre en prenant exemple sur d'autres pays, mais elle ne doit pas copier leur modèle de développement des études supérieures parce qu'elle a une expérience historique, culturelle et institutionnelle complètement différente.

    - Le processus de Bologne prévoit de facto la création d'un espace d'enseignement européen commun. La participation au processus de Bologne doit-elle mener la Russie vers la mise en place d'un système d'enseignement supérieur selon le modèle "européen"?

    — Non. La Russie pourrait participer à ce processus mais elle doit conserver son identité culturelle, ainsi que son système d'études supérieures avec les spécificités russes.

    - L'un des objectifs du Projet 5-100 consiste à faire entrer au moins cinq universités russes dans le top-100 des meilleures universités du monde d'ici 2020. Pensez-vous que cet objectif est réalisable?

    — C'est faisable, mais il faut continuer d'apporter un soutien aux universités dans le cadre de ce projet.

    - D'après vous, quels sont les avantages et les points forts des universités russes?

    — Les universités russes ont un passé glorieux, elles reposent sur des fondations scientifiques solides, mais elles ont besoin de réformes structurelles, d'un soutien plus significatif, ainsi que d'un développement plus intense des échanges internationaux et de la coopération.

    - Dans quelle mesure l'enseignement russe est-il attirant pour les étrangers?

    - Il est très coté, notamment parmi les jeunes chinois, mais le principal obstacle est la langue.

    - Le Projet 5-100 a-t-il influencé l'attractivité de l'enseignement russe?

    — Le niveau académique de certaines universités russes a considérablement augmenté dans le cadre de la mise en œuvre du projet. Cela a effectivement permis d'accroître l'attractivité de certaines universités russes pour les étrangers.

    - D'après vous, faut-il prolonger la durée du projet (par exemple, jusqu'en 2025) ou élargir la composition de ses participants, disons, jusqu'à 30 universités?

    - Le passage des universités au niveau mondial est un long processus. Je pense que le projet devrait être prolongé jusqu'en 2030. La Russie est un pays immense, elle a besoin d'un plus grand nombre d'universités de niveau mondial. C'est pourquoi il faudrait augmenter au moins jusqu'à 30 le nombre d'universités qui participent au projet. Le pays a besoin d'un programme plus ambitieux de développement de l'enseignement supérieur.
    Je souhaite à la Russie de la réussite dans le développement de l'enseignement supérieur.

    Lire aussi:

    L’Université d’État de Moscou devient la meilleure en Europe de l’Est
    Les meilleures universités de Russie
    L’Université d’Etat de Moscou Lomonossov dans le top 200 du classement THE
    Tags:
    université, programme, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik