Russie
URL courte
336
S'abonner

Contempler la Terre de très loin et pouvoir sortir dans l’espace semblent n’être qu’un rêve? Cependant, ceci, et tant d’autres choses, sera bientôt réalité pour les touristes qui séjourneront dans l’hôtel à bord de la Station spatiale internationale et dont le projet a été proposé par la Russie.

Il faudra attendre encore quelques années avant que les agences ne puissent vendre des voyages spatiaux cinq étoiles. Rostourism, l'agence fédérale russe pour le tourisme, a déjà fait le premier pas dans cette direction et a déposé un plan de construction d'un hôtel à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

À ces fins, il est ainsi prévu d'aménager un module scientifique et énergétique (Science and Power Module, NEM-1) de 20 tonnes et de 15,5 mètres de long dans le cadre d'un partenariat public-privé, selon Popular mechanics.

Il est envisagé d'aménager les cabines privées aux grands hublots de 228 millimètres de diamètre. Les cabines seront équipées d'un réseau Wi-Fi, d'une salle de sport et seront également proposés des produits de soin personnel.

En somme, ce bloc dans lequel sera construit l'hôtel abritera quatre cabines pour dormir, deux stations médicales de deux mètres cubes et un lieu de repos près d'un hublot de 426 millimètres de diamètre.

C'est la société Energia qui s'occupera de l'aménagement de ce bloc touristique ce qui lui coûtera entre 235 et 376 millions euros, mais, d'après l'entreprise, il sera assez vite amorti. Le lancement du bloc n'aura pas lieu avant 2021.

Un voyage d'une ou deux semaines coûtera environ 34 millions d'euros et d'un mois environ 50 millions euros.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
tourisme spatial, hôtel, tourisme, espace, ISS, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook